POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Industries créatives

Une plate-forme pour les créatifs



img_0529.jpg

Francine Closener présente les enjeux du secteur des industries créatives. (Photo: France Clarinval)

Le site creativecluster.lu a été lancé ce mardi après-midi pour référencer les industries créatives et les soutenir dans leur recherche de partenariat.

Initié le 31 janvier 2017, le cluster Creative Industries donne naissance ce mardi à son «premier bébé»: une plate-forme digitale où les acteurs du secteur peuvent se présenter et rechercher des partenariats. «Le but est de créer un lien étroit entre tous les professionnels relevant de l’industrie créative au Luxembourg et les acteurs susceptibles de faire appel à leurs services», a détaillé Marc Lis, le directeur du cluster lors d’une conférence de presse.

La secrétaire d’État à l’Économie, Francine Closener, a rappelé que le domaine des industries créatives «a longtemps été sous-évalué et sous-employé alors qu’il s’agit d’un potentiel considérable dans la diversification de l’économie.» Les derniers chiffres disponibles de 2015 font état de 2.300 entreprises et de 7.100 emplois.

Environ 200 membres répartis dans 12 branches

Une structure économique atypique puisque 13% des emplois sont occupés par des indépendants et que 60% des entreprises n’emploient qu’une personne. Cependant, le secteur génère environ un milliard d’euros de chiffre d’affaires, soit moins de 1% du chiffre d’affaires total des services marchands (non financiers).

À ce jour, le cluster compte quelque 200 membres, dans les 12 branches répertoriées. Environ 160 sont déjà inscrits sur la plate-forme Creativecluster.lu. «Cette première étape était vraiment indispensable et appelée de ses vœux par un secteur qui ne se connaît pas toujours bien», estime Marc Lis. Il met en avant la structure «bottom-up» qui a prévalu à la mise en place du site et à sa conception graphique et éditoriale.

Faire de Luxembourg un véritable hub pour la créativité en Europe.

Francine Closener, secrétaire d’État à l’Économie

«En ce lieu unique, les créatifs peuvent chercher des partenaires pour créer ensemble et envisager des collaborations, mais surtout les clients potentiels peuvent y trouver les créatifs susceptibles de les aider.» Un agenda, des offres d’emploi, des statistiques et des actualités complètent ce que l’on trouve sur la plate-forme.

«Creativecluster.lu doit permettre une interconnexion entre les industries créatives et les secteurs plus traditionnels du commerce, de l’artisanat et de l’industrie», estime Francine Closener qui voit dans cette étape l’occasion de «faire de Luxembourg un véritable hub pour la créativité en Europe.» Elle a par ailleurs annoncé la publication prochaine (en septembre) de «Dododo», un magazine annuel édité par Maison Moderne, qui dresse un portrait des industries créatives du Luxembourg.