ENTREPRISES & STRATÉGIES
TECHNOLOGIES

Soutien à l'innovation

Une pépinière de talents



full-image.php_.jpg

Comme le souligne Antoine Hron, Fit4Start ne se résume pas aux 16 semaines de coaching. L'accompagnement proposé aux cinq start-up débutantes s'envisage à long terme. (Photo: Mike Zenari)

Accélérateur de croissance pour des jeunes pousses, Fit4Start a choisi cinq start-up pour sa première saison: Nomoko, Visual Scaffolding, Connected Rope, Evvos et Klap. Celles-ci recevront jusqu’à 150.000 euros, ainsi qu’un coaching individualisé. En cours de clôture, le programme public prépare déjà sa rentrée en octobre.

Après un premier programme pilote cet automne ayant «diplômé» deux start-up, Houser et Sport 50, le programme d’accompagnement Fit4Start a entamé sa première saison à taille réelle en mars. Conçu par un trio d’acteurs, Luxinnovation, le Technoport et le ministère de l’Économie, il est destiné à coacher des structures de moins d’un an.

«Nous avons choisi de nous adresser aux start-up émergentes, un public non ciblé par les autres instruments publics. Le fil rouge est de les guider dans les étapes de la constitution de leur structure, une période charnière dans la vie d’une société, et de les équiper des compétences nécessaires», cadre Antoine Hron, senior advisor et coordinateur du projet chez Luxinnovation.

Le programme existe sur papier. À nous de l’adapter aux réalités de chacun.

Antoine Hron, Luxinnovation

Cette saison, Fit4Start a sélectionné cinq recrues pleines de promesses sur base d’un appel à projets ayant récolté 100 dossiers de candidatures. Nomoko, Visual Scaffolding, Connected Rope, Evvos et Klap sont les cinq pépites choisies par le jury d’entrepreneurs. «Chacune d’entre elles a sa propre vitesse de progression. Elles sont toutes à des degrés d’avancement différents. Certaines ont déjà un prototype, d’autres réfléchissent à leur approche du marché ou encore à leur première levée de fonds. Le programme, plus que complet, existe sur papier. À nous de le faire vivre et de l’adapter aux réalités de chacun. Ce sera toujours du sur-mesure.»

Coaching soutenu

Programmé chaque année en octobre et en mars, ce coup de pouce à grande échelle prévoit 16 semaines de coaching intensif, qui s’achèveront le 7 juillet prochain. Workshops concrets, travail en équipe et sessions individuelles sur demande se combinent. «L’approche se veut holistique et accorde une large place aux échanges entre pairs», note Antoine Hron. Carl Danneels et Michel Duchateau, les deux coachs belges choisis cette année, balayent toutes sortes de sujets-clés pour les structures balbutiantes, de la construction d’un bon pitch à la récolte de fonds, en passant par la planification de la croissance.   

Il ne s’agit pas d’un 'one shot'. 

Antoine Hron, Luxinnovation

Les cinq heureuses élues décrochent chacune un chèque de 50.000 euros, remis au milieu du projet, plus 100.000 euros supplémentaires si elles parviennent à lever 50.000 euros de manière autonome, soit une manne pouvant aller jusqu’à 150.000 euros. «Il ne s’agit pas d’un 'one shot', mais d’un accompagnement à long terme qui se poursuit au-delà des 16 semaines», indique-t-il. «La réussite de Fit4Start sera mesurée par le nombre de diplômés ayant réussi à lever des fonds et construire leur projet.»

La cérémonie de clôture et la remise des diplômes auront lieu à la rentrée. D’ici là, l’appel à projets pour la deuxième saison aura eu lieu et le programme de la saison aura encore été affiné. L’équipe de Luxinnovation espère recevoir davantage de candidatures venues hors de la Grande Région. «Notre prochain appel à projets sera plus international. Nous ferons notamment appel au réseau des trade offices. Nos efforts en communication seront aussi plus globalisés», prédit Antoine Hron. «Autre changement: nous allons mettre sur pied des pools de jurés impliqués dans le choix des start-up, mais aussi dans les comités mensuels qui les suivent pas à pas. La même logique s’appliquera aux coachs pour créer une réserve à mobiliser.»