POLITIQUE & INSTITUTIONS
POLITIQUE

Sélection de prestige

Une Luxembourgeoise à la Villa Médicis



su-mei_tse_paperjam.jpg

«Many spoken words», une des œuvres de Su-Mei Tse, est toujours visible au Mudam. (Photo: Andrés Lejona / Mudam Luxembourg)

L’Académie de France à Rome, l’une des plus prestigieuses résidences artistiques, a choisi la plasticienne luxembourgeoise Su-Mei Tse parmi plus de 500 candidats.

Ils seront 17 créateurs et artistes à être accueillis en résidence de 12 à 18 mois à l’Académie de France à Rome – Villa Médicis. Parmi les artistes d’origines américaine, chinoise, française, iranienne, italienne ou tchèque, il y aura également, et pour la première fois, une Luxembourgeoise: Su-Mei Tse. Au terme d’un processus de sélection extrêmement rigoureux, elle a convaincu le jury et fera partie de la promotion 2014, placée sous la tutelle du grand philosophe italien Giorgio Agamben, Nouveau Prix de Rome pour cette année.

En effet, suivant les principes de la récente réforme des résidences à l’Académie de France à Rome – Villa Médicis, chaque promotion est accompagnée par une personnalité de stature internationale, capable d’apporter une contribution importante à l’ensemble des activités de la «Villa» et de participer à des échanges de haut niveau avec ses résidents.

Les 17 pensionnaires représentent 10 disciplines (architecture, arts plastiques, composition musicale, design, histoire de l’art, photographie, mise en scène, littérature, scénario, restauration d’œuvres).

Intérêt accru pour la Villa Médicis

À l’issue d’une première étape de recrutement, qui s’est déroulée cet hiver, l’Académie de France à Rome – Villa Médicis, a reçu 527 candidatures de pensionnaires de 28 nationalités. Ces chiffres, supérieurs à ceux des années précédentes, confirment un intérêt accru pour la Villa Médicis sur le plan international.

Les 527 dossiers ont été soumis à un ensemble de rapporteurs nommés par le ministère français de la Culture et de la Communication et à un jury de sélection. Présidé par Éric de Chassey, celui-ci comprenait la scénariste Emmanuelle Bernheim, la chorégraphe Marie-Agnès Gillot, l’artiste Anne-Marie Jugnet-Clairet, la compositrice Lucia Ronchetti, ainsi que Pierre Oudart, directeur adjoint chargé de arts plastiques au ministère de la Culture et de la Communication et Thierry Tuot, président du conseil d’administration de l’Académie de France à Rome – Villa Médicis.