PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS

Ouverture de poste

Une direction élargie à la CSSF



Le nouveau dirigeant aura pour fonction de superviser le fonctionnement opérationnel de la CSSF. (Photo: Benjamin Champenois/archives)

Le nouveau dirigeant aura pour fonction de superviser le fonctionnement opérationnel de la CSSF. (Photo: Benjamin Champenois/archives)

Les candidatures pour un cinquième membre de la direction de la CSSF ont été lancées.

Les candidats tentés sont priés de faire connaître leurs intentions avant le 31 mars. La Commission de surveillance du secteur financier (CSSF) a lancé la procédure publique de recrutement d’un cinquième membre de son comité de direction.

Le ou la futur(e) choisi(e) sera en charge spécifiquement des aspects opérationnels de la CSSF que sont les ressources humaines, l’informatique, l’administration et la finance.

Parmi les compétences requises, l’annonce en ligne stipule une «expérience professionnelle adéquate au regard des missions de la CSSF, d’au moins 10 années, dont cinq à un niveau élevé de responsabilité et d’autonomie, dans le secteur public ou dans le secteur privé».

Il est également demandé d’avoir la capacité d’intégrer une direction fonctionnant sur le mode collégial et, plus largement, une institution «qui compte autour de 600 agents à formation majoritairement universitaire et pour laquelle les systèmes informatiques présentent une importance essentielle».

Organisation par pilier

Face à de nombreux défis, tant internes qu’externes, comme l’avait souligné le désormais ancien directeur général Jean Guill, la CSSF, devenue un paquebot au fur et à mesure du développement du secteur financier, aura tout à gagner dans l’optimisation de ses flux internes.

Avec l’arrivée il y a un mois de Claude Marx pour remplacer Jean Guill à la direction générale, c’est une architecture par domaine de compétences qui s’affine. 

Le secrétariat général, les affaires internationales, le département juridique et la supervision de la profession de l’audit relèvent de Claude Marx.

Simone Delcourt est en charge du métier OPC et de la surveillance des PSF spécialisés. Claude Simon chapeaute la surveillance des banques et assure les compétences en matière de SSM et de résolution. Françoise Kauthen s’occupe de la surveillance des marchés d’actifs financiers, des entreprises d’investissement et des PSF de support, ainsi que du volet innovation et paiements.

(De g. à dr.) Françoise Kauthen (CSSF), Claude Marx (CSSF), Pierre Gramegna (ministre des Finances), Simone Delcourt (CSSF) et Claude Simon (CSSF)

Les mandats des membres de la direction ont une durée de cinq ans et sont renouvelables.