ENTREPRISES & STRATÉGIES — Services & Conseils

Management

Une autre façon de vivre son entreprise



Laurent Rouach (APM Luxembourg)  (Photo: Julien Becker)

Laurent Rouach (APM Luxembourg) (Photo: Julien Becker)

L’Association Progrès pour le Management (APM), présente au Luxembourg via cinq clubs, est un lieu de rencontres et de débats, avec des intervenants experts, pour faire progresser les entreprises dans un esprit de compétences et de convivialité.

Vous êtes chef d’entreprise et, comme c’est souvent le cas dans votre fonction, une certaine solitude se marque lorsque se posent des questions managériales. Alors l’Association Progrès pour le Management est faite pour vous. Parce que l’APM se veut un lieu de rencontres, d’échanges, de débats et de mises en réseau, où s’élabore la vision des dirigeants d’entreprise, pour que chacun puisse progresser librement et «réinvente le management d’aujourd’hui, pour faire avancer nos entreprises».

Le Luxembourg compte cinq APM qui, début octobre, vont mettre les petits plats dans les grands pour recevoir les membres des 15 APM de Belgique, à l’occasion de deux jours (les 7 et 8 octobre), placés sous le signe de la multi-culturalité. «L’APM a été créée en 1987 par Pierre Bellon, alors patron de la Sodexho et vice-président du Conseil National du Patronat Français (CNPF), explique Laurent Rouach, président de l’un des clubs APM du Luxembourg, et porte-parole national de l’association. Il souhaitait pouvoir faire appel à des personnes adéquates, de haut niveau, tout en favorisant aussi les échanges d’expériences.» Depuis, les clubs APM, où la langue véhiculaire est le français, ont essaimé dans le monde entier, dans une structure identique à celle des services-clubs.
La vocation de l’APM est définie par une charte. Il s’agit d’abord «d’accroître la compétitivité de nos entreprises, de les transformer continuellement et, dans un environnement changeant, d’aider en permanence leurs dirigeants à se perfectionner afin de développer leurs capacités managériales par la confrontation de leurs expériences et les apports d’experts».

Le second objectif est de «conduire, à travers le réseau des adhérents et des experts de l’association, une recherche commune sur un management adapté à l’environnement mondial, économique et social, et ce dans les grands domaines de responsabilité du dirigeant».

Toujours axé compétences

Les valeurs affichées sont, quant à elles, «la liberté d’entreprendre, le respect des différents acteurs qui concourent à la réussite de l’entreprise et à la création de richesses, la conviction que le succès durable dans la compétition passe par la réussite conjointe d’un projet économique et d’un projet humain, la confiance dans la capacité de chacun à entreprendre, à anticiper, à innover et à être acteur du progrès de l’entreprise, et la responsabilité du chef d’entreprise et de l’équipe qui l’en- toure sur la performance de son entreprise».

Le tout repose sur quatre principes: l’ouverture à son environnement et au monde; le respect des autres et la confiance mutuelle, le courage; la compétence, l’humilité; la volonté de gagner.

«Si nous sommes structurés de la même manière que les services-clubs, notre activité est différente puisque toujours centrée sur la dimension managériale dans tous ses aspects et, in fine, la pérennité de l’entreprise», ajoute Laurent Rouach.
Cinq clubs APM se sont constitués au Luxembourg, le dernier voici un an. Ils réunissent chacun 20 à 25 chefs d’entreprise, principalement de PME. «Nous nous réunissons dix fois par an, en après-midi, continue le porte-parole. Nous déterminons notre thème pour l’année par vote, puis nous disposons via l’APM d’un panel de quelque 350 intervenants experts que nous trouvons sur notre site (www.apmbelux.eu), bien sûr sécurisé, qui propose également un réseau social. Ces intervenants rémunérés peuvent être de tous ordres: philosophes, économistes, scientifiques, spécialistes en ressources humaines, etc. Absolument toutes les thématiques peuvent être abordées, en complète interaction. L’année dernière, par exemple, a été placée chez nous sous l’approche de la santé du dirigeant. Mais, j’insiste, tout est toujours axé sur les compétences managériales.»

Les sections régionales se réunissent une fois par an. C’est cette fois aux présidents des cinq APM du Luxembourg, donc, d’accueillir les clubs belges, les 7 et 8 octobre. Outre diverses visites, plusieurs interventions en réunions plénières aborderont l’apport de la multiculturalité au Luxembourg sous tous ses angles.