COMMUNAUTÉS & EXPERTISES — Communication

Baromètre des réseaux sociaux

Un trio qui ne se laisse pas détrôner sur Twitter



placeholder_twitter_s48.jpeg

(Illustration: Maison Moderne)

Laurent Mosar, Étienne Schneider et François Bausch ne se laissent pas détrôner du podium du classement twitter des politiques. Pierre Gramegna, avec sa progression de trois places, pourrait quand même faire peur au trio de tête.

Il y a peu de mouvement dans ce classement Twitter des politiques du pays, réalisé en collaboration avec le cabinet Clement et Weyer. Si le trio de tête reste bien en place, Pierre Gramegna (4e), Alex Bodry (6e) et Nicolas Schmit (8e) réalisent de belles progressions.

Suite à l'annonce historique de François Hollande à propos de son retrait des présidentielles, bon nombre d'hommes politiques ont salué ce choix. Dont Laurent Mosar, député CSV, qui ne cache pas sa satisfaction.

Le vice-Premier ministre Étienne Schneider, s'amuse, lui, de la vidéo coproduite par la chaîne de télévision belge VTM à propos d'un futur conseil de ministres européens, où le Luxembourg serait quelque peu oublié.

Quant à François Bausch, ministre du Développement durable et des Infrastructures, il ne se laisse pas un moment de répit et reste très professionnel dans ses tweets.

Méthodologie. Le classement du baromètre est déterminé par le «Leader Index», qui est la moyenne des positions dans deux classements: par nombre de followers sur Twitter et par taux d’engagement. Ce dernier résulte du nombre total d'interactions avec les utilisateurs (favorites + retweets), divisé par le nombre d’abonnés. Si deux ou plusieurs comptes affichent le même Leader Index, ils sont triés suivant le taux d’engagement.