COMMUNAUTÉS & EXPERTISES — Ressources humaines

Recrutement collaboratif

Un réseau de chasseurs de têtes



Julien Husson est chargé d'implanter la marque Money For Job au Luxembourg. (Photo: Maison Moderne Studio)

Julien Husson est chargé d'implanter la marque Money For Job au Luxembourg. (Photo: Maison Moderne Studio)

Une nouvelle plateforme de recrutement s’apprête à voir le jour. Chacun pourra devenir à sa manière un chasseur de têtes alors que les entreprises seront placées sur un pied d’égalité.

De sa naissance en 2008 au Luxembourg à sa gestation en France, l’idée de Money For Job a pris le temps de murir avant de revenir sur ses terres originelles afin de prendre une expansion rapidement internationale.

Lancée dans les prochains jours, la plateforme de recrutement entend proposer un autre modèle d’affaires, notamment sur le plan de la rémunération. La publication d’annonces sera en effet gratuite, seules celles qui permettront de trouver le candidat idéal seront facturées. 2.200 euros, ce forfait sera appliqué pour toute société, petite ou grande.

Win-Win

«Nous voulons proposer un service au juste prix, notamment pour les plus petites structures qui ne peuvent pas toujours s’offrir les services d’un chasseur de têtes et pour qui trouver rapidement une compétence adéquate représente un besoin parfois vital», déclare Julien Husson, directeur commercial de Money For Job chargé d’implanter la marque au Luxembourg aux côtés de Vincent Balzano, expert dans le recrutement depuis 25 ans.

Autre changement, Money For Job mise sur l’implication d’une communauté de chasseurs de têtes en devenir pour permettre à ses annonceurs de trouver la perle rare, sur base d’un postulat simple: les personnes inscrites sur le site connaissent forcément un proche ou ami potentiellement intéressé par un emploi, le tout dans l’anonymat préservé.

Susciter l’adhésion

«Nous avons remarqué que trop de personnes inscrites sur les plateformes de recrutement ne participaient pas activement à la vie de cette plateforme ni même à la gestion de leur profil», ajoute Julien Husson.

Outre des «bons points» distribués aux chasseurs de têtes fidèles, l’idée de récompense va encore plus loin. Les membres ayant coopté une de leur connaissance et qui sera embauché recevront monnaie sonnante et trébuchante, soit 550 euros issus des 2.200 euros touchés par Money for Job de la part de l’annonceur.

Une somme convertible en chèques cadeaux, en crédit sur une carte estampillée Money For Job ou qui pourra être reversée à Médecins sans frontières, que la plateforme soutient.

En phase de lancement, ce projet, s’il fait ses preuves, pourrait positionner le Luxembourg comme centre de lancement de nouveaux projets, à la convergence des ressources humaines et de l’ère du digital collaboratif. À moyen terme, 76 pays seront abordés via une expansion en partie sous licence.