COMMUNAUTÉS & EXPERTISES — Communication

Parution

Un nouveau temps



2016_02_pj_hd-1.jpg

Zoom sur l'industrie cinématographique dans la cover story signée France Clarinval, dans l'édition de mars de Paperjam. (Photo: Maison Moderne Studio)

Le numéro de mars de Paperjam est annoncé pour ce jeudi. La cover story du magazine est dédiée à l’industrie du cinéma au Luxembourg, en marge du LuxFilmFest et de la présentation du film de Pasha Rafiy consacré à Jean Asselborn. Le supplément est quant à lui consacré à l’évolution de la banque privée.

Depuis une dizaine d’années, l’industrie cinématographique luxembourgeoise s’est fait connaître sur la scène internationale, notamment par le biais de coproductions à succès. Alors que le LuxFilmFest s’ouvre et que se profile le 7e Lëtzebuerger Filmpraïs, Paperjam fait le point sur le secteur et ses acteurs. «Nous devons passer des films que nous pouvons faire à ceux que nous voulons faire», indique le directeur du Film Fund, Guy Daleiden, au cœur de la cover story du numéro de mars de Paperjam. La recherche de nouveaux modes de financement fait partie des défis identifiés pour prétendre à de nouveaux succès, de nouvelles récompenses.

Talent représentatif du Luxembourg, Pasha Rafiy, d’origine iranienne et arrivé au Grand-Duché dans sa tendre enfance, a consacré un film au ministre des Affaires étrangères et européennes. Celui qui est directeur de création pour Die Press en Autriche a suivi au plus près les pérégrinations de Jean Asselborn pendant 18 mois, de son jardin de Steinfort aux rencontres «avec les grands de ce monde». Foreign Affairs est présenté dans le cadre du LuxFilmFest ce vendredi.

Prendre le pouls d’un secteur, évoquer ses perspectives… le nouveau numéro de Paperjam fait le point sur la santé au Luxembourg avec la ministre de tutelle, Lydia Mutsch, invitée du grand entretien de ce mois.

Moment fort de ce début d’année pour les professionnels de la communication et les annonceurs, les Media Awards 2016 ont livré leurs résultats. Retrouvez ceux-ci en détail dans le magazine, accompagnés des images fortes de la soirée, ainsi que d’un portfolio dédié à notre photographe et collaborateur Mike Zenari.

 

La boîte à outils évolue

Régime des stock-options, marché du hard discount, relations entre l’Église et l’État… Paperjam balaie également différents sujets au cœur de l’actualité et propose un supplément dédié aux banques privées.

1 / 4
2 / 4
3 / 4
4 / 4

Du private banking au wealth management, la Place a déployé ces dernières années des solutions innovantes pour répondre à une clientèle plus internationale, plus fortunée, réclamant d’autres compétences.

1 / 3
2 / 3
3 / 3

Un portrait d’un secteur vu par ses acteurs et des perspectives d’évolution sur les prochains mois qui riment certes avec réglementation, mais aussi avec technologie et opportunités.