PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS
BANQUES

Soutien aux start-up

Un NéoBusiness sans frontières



caisse_epargne.jpg

Cédric Mignon, directeur du développement de la Caisse d’Épargne, et Benoit Mercier, président du directoire de la Caisse d’Épargne Lorraine Champagne-Ardenne. (Photo: Caisse d'épargne)

C’est à Metz, au cœur du nouvel espace de coworking Blida, que la Caisse d’Épargne a dévoilé, le 2 décembre, NéoBusiness, son dispositif national en faveur des start-up et des entreprises innovantes.

Le choix du lieu de cette conférence de lancement, au plan national, ne doit rien au hasard puisque la Caisse d’Épargne Lorraine Champagne-Ardenne est l’une des deux caisses «laboratoires» de ce dispositif, avec celle de Rhône-Alpes. C’est donc la presse parisienne qui, pour une fois, a fait le déplacement.

Concrètement, le projet NéoBusiness vise à répondre aux besoins spécifiques des jeunes pousses, mais également des PME confrontées au choc digital et devant s’adapter à la nouvelle donne générée par le numérique. Le dispositif s’articule autour de quatre axes.

Le conseil tout d’abord. Une équipe dédiée va être déployée. Elle comptera une cinquantaine de chargés d’affaires spécialisés (quatre en Lorraine Champagne-Ardenne), les «activateurs de NéoBusiness». Deuxième axe, l’offre de la banque va être adaptée afin de couvrir l’ensemble des besoins très spécifiques des start-up, de la banque au quotidien aux solutions visant à renforcer leurs fonds propres. «La levée de fonds par crowdfunding sera favorisée en partenariat avec le site de financement participatif Happy Capital et le gestionnaire de capital-risque Seventure Partners (filiale de Natixis). Pour optimiser ces levées de fonds, un label délivré par la banque, attestant de l’intérêt de l’entreprise ou du projet, sera instauré», précise Cédric Mignon, directeur du développement Caisse d’Épargne. Troisième point, la mise en réseau des acteurs concernés par l’innovation est optimisée via la création de neo-cluster.fr, le premier espace digital collaboratif dédié aux  projets innovants. Enfin, dernier volet, la Caisse d’Épargne compte ouvrir des Néo Clusters, des espaces (physiques) qui accueilleront, accompagneront et conseilleront les start-up.

Une dimension transfrontalière

À Metz, cet «incubateur» sera installé au cœur du site Blida, mais différentes agences bancaires pourraient également accueillir de tels espaces, à Thionville et Nancy notamment. «En Lorraine, NéoBusiness aura une dimension transfrontalière. Nous sommes en relation avec des structures concernées par l’innovation et les start-up, en Sarre et au Luxembourg», a indiqué Benoit Mercier, président du directoire de la Caisse d’Épargne Lorraine Champagne-Ardenne, sans plus de détail. L’ensemble du dispositif NéoBusiness, qui est amené à se déployer dans huit régions, d’ici mars 2016, est destiné à s’inscrire dans la durée. «Nous innovons pour les start-up, mais également pour nous. Soutenir l’économie numérique, c’est générer de la richesse, de l’emploi pour les territoires et de l’activité pour la banque. Si on ne fait rien, les innovations se feront ailleurs», a souligné Cédric Mignon.