POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Allocations familiales

Un montant unique de 265 euros par enfant



La Caisse nationale des prestations familiales changera bientôt de dénomination pour s'appeler Caisse pour l'avenir des enfants. (Photo: Christophe Olinger / archives)

La Caisse nationale des prestations familiales changera bientôt de dénomination pour s'appeler Caisse pour l'avenir des enfants. (Photo: Christophe Olinger / archives)

C’en sera bientôt fini des montants progressifs versés pour les allocations familiales et l’allocation de rentrée scolaire. Dans le cadre de la réforme des prestations familiales, qui devrait entrer en vigueur d’ici la prochaine rentrée, le gouvernement a opté pour des montants uniques.

Le gouvernement réuni en conseil a adopté ce vendredi le projet de loi concernant la réforme des prestations familiales qui figurait dans son programme gouvernemental de décembre 2013.

Au nombre des différents points inscrits dans cette réforme, l’un des plus importants concerne l’introduction d’un montant unique de 265 euros par enfant, alors que jusqu’à présent ce montant était progressif selon le nombre d’enfants.

Dans le nouveau système, les familles avec un enfant y gagneront un tout petit peu (2,65 euros par mois), tandis que celles avec deux enfants ou plus y perderont de 64,48 euros par mois pour deux enfants jusqu’à 585,78 euros, par mois toujours, pour cinq enfants, versés par la Caisse nationale des prestations familiales (CNPF) qui deviendra la Caisse pour l’avenir des enfants (CAE).

Une autre nouveauté majeure, toujours pour mettre fin à un système de versement progressif, est l’introduction de nouveaux montants uniques pour l’allocation de rentrée scolaire qui seront de 115 euros pour un enfant de 6 à 11 ans et de 235 euros pour un enfant de 12 ans et plus.