ENTREPRISES & STRATÉGIES
TECHNOLOGIES

Levée de fonds

Un million d’euros pour la plate-forme Salonkee



_dsc2158.jpg

Salonkee veut encore développer sa plate-forme de prise de rendez-vous en ligne dans les secteurs de la coiffure et du bien-être. (Photo: Nader Ghavami / archives)

La jeune start-up Salonkee a levé un million d’euros pour assurer son développement, notamment à l’international. Elle compte désormais dans son capital le fonds luxembourgeois Expon Capital.

Plate-forme luxembourgeoise de référence pour la prise de rendez-vous en ligne au sein de salons de coiffure, d’instituts de beauté et de bien-être, Salonkee vient de lever un million d’euros auprès d’investisseurs privés et institutionnels.

Grâce à ce premier financement, la jeune start-up envisage d’améliorer davantage son offre de produits et de développer rapidement l’équipe, afin de solidifier sa position et de développer ses activités au-delà du Luxembourg.

Les capitaux ont été apportés par le fonds d’investissement luxembourgeois Expon Capital, suivi par de nombreux investisseurs privés. «Toute l’équipe Salonkee a le potentiel pour devenir un acteur d’envergure dans le marché ciblé et nous sommes fiers de pouvoir les soutenir tout au long de cette aventure passionnante», commentent les responsables d’Expon Capital via un communiqué commun.

Tom Michels (au centre) et l'équipe des fondateurs de salonkee.

Samuel Faber (COO/CFO), André Stehle (CTO), Tom Michels (CEO), Alexandre J. Claro (CMO) et Gilberto Fernandes Cardoso (CSO), l’équipe des fondateurs de Salonkee.

En 2018, Salonkee a été diplômée du programme Fit4Start de Luxinnovation. Elle revendique déjà des milliers de clients hebdomadaires qui prennent leurs rendez-vous en ligne via sa plate-forme.

«Les réservations en ligne intelligentes, les SMS de rappel automatisés, les analyses informatives et une solution de point de vente totalement intégrée font partie de nos fonctionnalités les plus appréciées et aident les salons et instituts partenaires à rester en avance sur leurs concurrents», explique Tom Michels, CEO et un des cinq fondateurs de la jeune entreprise.