POLITIQUE & INSTITUTIONS
POLITIQUE

Les artistes à l’export

Un Luxembourgeois à Circulation(s)



le_centquatre-paris_c_marc_domage_6.jpg

Le Centquatre-Paris accueille le festival Circulation(s). Photo : Marc Domage

Le photographe luxembourgeois Boris Loder a été sélectionné pour participer au festival de la jeune photographie européenne Circulation(s) au Centquatre-Paris.

Ce festival dédié à la jeune photographie européenne, dont c’est déjà la huitième édition, accueillera cette année un photographe luxembourgeois, Boris Loder. Il fait partie des 16 talents émergents sélectionnés par un jury sur plus de 900 dossiers envoyés suite à un appel à candidatures international. Ces artistes présenteront leurs travaux aux côtés d’artistes invités et de la carte blanche confiée à la marraine de cette édition, Susan Bright.

Boris Loder a déjà présenté son travail aux Rotondes dans le cycle Cube («Urban Elements»), au Théâtre d’Esch («Negative Space») ou à Neimenster. Au Centquatre-Paris, il présentera la série «Particles» qu’il poursuit depuis 2016. «Ces photos représentent des objets que je récupère sur des lieux urbains tels que des parkings, des aires de jeux ou des zones de travaux. Ils révèlent l’activité réelle qui se passe sur ces espaces, activités qui peuvent parfois être surprenantes par rapport au lieu: des fourchettes de junk food sur des aires de sport, des traces de drogue sur des aires de jeux, l’omniprésence d’emballages de médicaments», explique Boris Loder.

1 / 4

2 / 4

3 / 4

4 / 4

C’est lors d’une des rencontres Révélation(s) organisées par le Mois européen de la photographie que le jeune photographe a été repéré par la directrice du festival, qui lui a suggéré d’envoyer un dossier de candidature. «Ce que j’ai fait, mais avec assez peu d’espoir, car il s’agit d’un festival assez important, avec une belle fréquentation. Mais ça a marché, et j’en suis très content», ajoute-t-il. Grâce à l’aide du Focuna et au soutien de la mission culturelle, il pourra présenter à Paris huit photographies appartenant à cette série. En plus de l’exposition, Boris Loder verra deux de ses photographies reproduites sur les affiches du métro, dont l’une sera exposée à la station Saint-Michel, ce qui lui donnera une large visibilité. Dans le cadre d’un partenariat mis en place par le festival, il pourra aussi présenter son travail cet été à Nantes.

Du 17 mars au 6 mai, www.borisloder.com, www.104.fr