POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Gares périphériques, funiculaire, tram

Un «avant-goût» de la future mobilité le 10 décembre



dsc_5162.jpg

Pour permettre aux usagers de se familiariser avec le tram, ce dernier sera gratuit entre le 10 décembre et le 31 janvier 2018. (Photo: Mike Zenari)

L’inauguration officielle, dans dix jours, des nouvelles gares de Howald et Pfaffenthal-Kirchberg mais aussi du funiculaire et du tram, doit permettre aux usagers de se familiariser avec une nouvelle conception. Celle de la multimodalité.  

Le 10 décembre 2017 sera «un jour important». Tel est le message répété ce vendredi lors de la présentation de l’ensemble des changements qui interviendront dans 10 jours, suite à la mise en service officielle de ce que François Bausch (Déi Gréng), ministre du Développement durable et des Infrastructures, appelle «les nouveaux services de mobilité». Autrement dit, l’inauguration des gares périphériques de Howald et du Pfaffenthal-Kirchberg, du funiculaire et du tram, sans oublier les pôles d’échange Europe et Luxexpo, ainsi qu’une piste cyclable le long du Kirchberg.

1 / 3
2 / 3
3 / 3

Soit autant d’infrastructures «qui ne fonctionnent qu’en cohérence les unes avec les autres» et qui doivent permettre «de décongestionner» le trafic dans la capitale notamment. Du moins dans un horizon proche, selon les estimations présentées vendredi aussi bien par le ministre que par Lydie Polfer (DP), bourgmestre de la capitale, qui tablent sur un fonctionnement optimal «dans les mois à venir».

Ce sera notamment le cas du tram qui ne roulera pas immédiatement à sa vitesse commerciale escomptée de 22 km/h dès le 10 décembre «pour permettre aussi bien aux usagers qu’aux conducteurs de se familiariser en douceur et en toute sécurité avec ce nouveau moyen de transport», assure André von der Marck, directeur général de Luxtram.

Estimée à deux mois, cette période de rodage coïncide d’ailleurs avec la gratuité décidée pour le tram. Aucun billet de transport ne sera ainsi demandé aux voyageurs qui circuleront entre Luxexpo et l’arrêt Pfaffenthal-Kirchberg jusqu’au 31 janvier 2018. La gratuité sera également de mise pour les utilisateurs du funiculaire, capable de transporter jusqu’à 7.200 personnes par heure entre la nouvelle gare et le sommet du plateau. Mais à la différence du tram, la gratuité du funiculaire sera permanente.

Réorganisation des lignes de bus

L’interconnexion voulue entre les différents éléments passe également par des correspondances coordonnées. Effectuées lors du traditionnel changement d’horaires des CFL, ces inaugurations doivent permettre aux usagers des transports en commun à destination du Kirchberg de gagner du temps, d’une vingtaine de minutes pour les voyageurs venant du sud du pays et d’une trentaine de minutes pour ceux venant du nord. Ainsi, la première rame du tram, en semaine, partira à 5h05 de l’arrêt Bréck-Pafendall pour permettre aux voyageurs du premier train venant de Diekirch de rejoindre le Kirchberg. Le dernier tram partira de ce même arrêt à minuit.

Les autres nouveautés liées à l’entrée en service de ces nouvelles infrastructures tiennent dans l’introduction de nouvelles dessertes ferroviaires, mais aussi d’un nouveau fonctionnement des réseaux de bus. Que ce soient ceux de la ville de Luxembourg ou du réseau RGTR. Outre la création de nouvelles lignes - la RGTR 207 qui reliera Dudelange au quartier d’affaires et AVL 26 entre le Ban de Gasperich et la Cloche d’Or -, la principale nouveauté tient dans la mise en service des pôles d’échange Pfaffenthal-Kirchberg, Europe et Luxexpo, qui serviront tous de point de passage obligé. À noter que le boulevard Kennedy étant desservi par le tram, la circulation des bus le long du Kirchberg se fera désormais via le boulevard Konrad Adenauer.

Face à ce que François Bausch considère comme «un avant-goût de ce que sera la mobilité dans les quatre, cinq, six prochaines années», une campagne d’information sera lancée. 100.000 exemplaires d’un dépliant explicatif seront distribués début décembre dans les gares et arrêts de bus, des informations sur les horaires seront diffusées sur les écrans des bus et du tram et sur les afficheurs dynamiques placés le long des arrêts de bus. Les différentes infrastructures seront également ouvertes au grand public le dimanche 10 décembre entre 13h et 18h.