ENTREPRISES & STRATÉGIES

La future administration américaine

Un administrateur d’ArcelorMittal pressenti chez Trump



wilbur_ross.jpg

Wilbur Ross est un proche de Lakshmi Mittal depuis 2004. (Photo: IMD / archives Youtube)

Wilbur Ross, administrateur d’ArcelorMittal, pourrait devenir secrétaire d’État américain au Commerce.

Passés les premiers émois et la digestion du choc suscités par l’élection de Donald Trump comme prochain président des États-Unis, les choses se mettent en place petit à petit, en attendant l’investiture officielle du milliardaire à la Maison-Blanche, le 20 janvier.

Ainsi la presse américaine – Associated Press en tête – indique-t-elle que M. Trump choisirait le milliardaire Wilbur Ross en tant que secrétaire d’État au commerce. Âgé de bientôt 79 ans (ce sera le cas lundi prochain…), cet homme d’affaires, ancien banquier, «pèse» près de 3 milliards de dollars, selon le classement des fortunes établi par Forbes.

Parmi ses multiples casquettes figure celle d’administrateur d’ArcelorMittal. Un siège qu’il occupe depuis la première heure, puisqu’il était entré au conseil d’administration de Mittal Steel en 2004. À cette époque-là, M. Ross était propriétaire – depuis deux ans à peine – d’International Steel Group (ISG), un conglomérat de producteurs d’acier au bord de la faillite, mais qui représente alors le numéro un du secteur outre-Atlantique. Une pépite qui fut revendue le 25 octobre 2004 à Lakshmi Mittal pour quelque 4,5 milliards de dollars. D’autres grands acteurs du secteur étaient aussi sur les rangs, parmi lesquels… Arcelor.

Cette opération propulsa alors Mittal Steel au premier rang mondial du secteur. Wilbur Ross, également actionnaire à titre privé, apporta un dynamisme nouveau au magnat indien et il fut ensuite un des plus fervents partisans et acteurs dans l’OPA lancée en janvier 2006 sur Arcelor, pour ce qui deviendra ArcelorMittal l’été suivant.

Depuis, M. Ross n’a jamais quitté le siège d’administrateur du groupe. Ce qui devrait donc probablement être le cas si sa nomination dans l’équipe gouvernementale de Donald Trump venait à être confirmée.