POLITIQUE & INSTITUTIONS
EUROPE

Négociations sur le Brexit

Un accord en poche sur la transition post-Brexit



barnier_flickr.jpg

Michel Barnier, négociateur en chef du Brexit pour l’UE, a annoncé un accord sur la transition qui permettra à Londres de bénéficier des avantages du marché unique en attendant que ses futures relations commerciales avec l’UE soient fixées. (Photo: Flickr)

Les négociateurs en chef du Brexit pour l’UE et Londres ont franchi une nouvelle étape permise par un compromis provisoire sur la question de la frontière irlandaise.

C’est un point de blocage crucial qui a été surmonté lundi: le sort de la frontière irlandaise après le Brexit. Londres s’opposait au retour d’une frontière «dure» sur sa seule frontière terrestre avec l’UE, mais Bruxelles exigeait alors qu’elle aligne sa politique commerciale sur celle de l’UE. Les deux parties se sont accordées sur une solution minimale autour d’un «espace réglementaire commun» incluant l’UE et l’Irlande du Nord «sans frontières intérieures». «Mais notre intention est toujours de parvenir à un partenariat qui soit si rapproché qu’il ne requiert pas de mesures spécifiques en ce qui concerne l’Irlande du Nord», a précisé Michel Barnier, négociateur européen, lors d’une conférence de presse suivie par l’AFP.

Ce compromis enfin conclu, Londres et Bruxelles ont officiellement franchi un cap crucial dans les négociations sur l’après-Brexit. «Nous avons un accord sur une période de transition», a souligné M. Barnier. Cet accord permettant à Londres d’éviter les conséquences d’une rupture brutale fin mars 2019, sachant que tous les accords commerciaux entre l’UE et le Royaume-Uni ne seront pas finalisés d’ici là.

Transition aussi pour les citoyens des deux bords

«La transition sera d’une durée limitée, comme cela a été souhaité par le Royaume-Uni, et pendant cette période, le Royaume-Uni ne participera plus aux prises de décisions au sein de l’UE, tout en devant en appliquer les règles», a dit M. Barnier. En revanche, Londres conservera «tous les bénéfices du marché unique et de l’union douanière» pendant la transition.

Par ailleurs, les citoyens britanniques et de l’UE27 «qui arriveront pendant la période de transition bénéficieront des mêmes droits que ceux arrivés avant le Brexit» dans l’UE ou au Royaume-Uni.

Des avancées obtenues à l’issue de négociations «intensives», a insisté M. Barnier, et qui interviennent à quelques jours d’un sommet européen jeudi et vendredi, dédié à la position commune des 27 dans les négociations commerciales avec Londres.

L’accord sur la transition sera inclus au traité de retrait du Royaume-Uni de l’UE.