COMMUNAUTÉS & EXPERTISES — Communication

Publicité en ligne

Un accent luxembourgeois pour Ebuzzing & Teads



quesada_chappaz_paperjam.jpg

Pierre Chappaz entouré de Bertrand Quesada et Loïc Soubeyrand (Photo: Ebuzzing)

La fusion entre la société de diffusion de vidéos publicitaires en ligne et celle exploitant la plateforme de ce type de contenu donne naissance à Ebuzzing and Teads, un géant de l’économie digitale, basé au Grand-Duché. Une cotation au Nasdaq est prévue pour 2015.

Encore un géant discret de l’économie numérique au Luxembourg. Avec un chiffre d’affaires prévisionnel de plus de 100 millions de dollars (72,5 millions d’euros) pour 2014, le groupe Ebuzzing and Teads né en ce début de semaine de la fusion des deux sociétés diffusant et exploitant les vidéos publicitaires aurait pu peser dans l’économie nationale.

Malheureusement, cet acteur ne prévoit pas de développement substantiel au Grand-Duché où Ebuzzing est présente depuis l’absorption, en 2009, de Wikio, une société domiciliée au Luxembourg et dont l’unique actionnaire à sa création en 2006 était Pierre Chappaz, aujourd'hui CEO d’Ebuzzing and Teads.

Pierre Chappaz à la baguette

Pierre Chappaz est un entrepreneur français à succès. Diplômé de l’École centrale, il est l’un des cinq cofondateurs du comparateur de prix Kelkoo (en 1999) cédé à Yahoo!. En 2005, il a créé Wikio (basé au Grand-Duché). Ce service d’agrégation d’informations a laissé place à Ebuzzing… fusionnant ce mardi avec Teads.

L’entité regroupée emploie trois centaines de personnes sur 10 pays (France, Grande-Bretagne, Allemagne, Italie, Espagne, Suisse, Luxembourg, États-Unis, Mexique et Corée). Son chiffre d’affaires a atteint 70 millions de dollars en 2013. Pierre Chappaz devient son CEO. Loïc Soubeyrand reste CEO de Teads et Bertrand Quesada devient CEO d’Ebuzzing. Pascal Gauthier, ancien COO de Criteo, et Anthony Rhind, ancien co-CEO de Havas Digital, rejoignent le conseil d'administration du groupe. Celui-ci vise une introduction en bourse au Nasdaq en 2015.

Des fonds venture à la source

Pour l’instant, les principaux actionnaires d’Ebuzzing sont Lightspeed Venture Partners, Gimv, TF1, Solorun, Gemini Israël Ventures, CoVent Partners et Pierre Chappaz, pour un total de 34 millions d’euros. Teads, (fondée en 2011 par Loïc Soubeyrand, Loïc Jaurès et Olivier Reynaud) de son côté, a récemment levé 4 millions d’euros auprès des fonds Elaia Partners et Partech Ventures.

Les deux sociétés, devenues une, ambitionnent de se développer sur le segment de la publicité vidéo sur lequel elles voient le plus gros potentiel de croissance. Elles cherchent notamment à diffuser les formats publicitaires de type outstream permettant d’associer des publicités vidéos à d’autres types de contenu éditorial (textes, images, etc.). «La fusion des entités va participer à renforcer le leadership mondial du groupe sur ce secteur d’activité», indique le communiqué de Ebuzzing and Teads.

Ebuzzing a notamment travaillé avec Evian sur la diffusion de sa publicité Baby&me qui aurait permis un retour sur investissement de 2.250%. Six millions de vues payées au démarrage pour 139 millions de vues à date, selon le groupe.

{"size":15}