COMMUNAUTÉS & EXPERTISES — Ressources humaines

Linda Szelest

Tudor : « Forum ouvert : entrez ! »



crp_henri_tudor_-_linda_szelest03_ld_web.jpg

Linda Szelest : le Forum Ouvert est l’opportunité de mettre en pratique ce que nous préconisons dans le domaine collaboratif. (Photo: Luc Deflorenne/archives)

Trois questions à Linda Szelest (responsable du programme Capital Humain du CRP Henri Tudor), en collaboration avec Olivier Noblot (président du POG). Ils expliquent le déroulement du Forum Ouvert qui se déroulera le 22 novembre et clôturera le cycle des Matinales de l'Innovation RH. Cet événement est organisé en partenariat avec le POG et paperJam Business Club.

Linda Szelest, Olivier Noblot, pourquoi ne pas avoir proposé une dernière matinale RH « classique » ? La formule est-elle adaptée ?

« Nous avons souhaité clôturer le programme des Matinales de l’Innovation RH avec un événement différent sur une journée. Sept matinales ont été tenues cette année avec en moyenne une trentaine de participants. La formule est bien sûr adaptée pour échanger sur un sujet en petit groupe. L’idée de ce Forum Ouvert, en cette fin d’année, est de fédérer un maximum de personnes d’horizons différents autour d’une question RH commune, afin de faire émerger de manière collective des réponses innovantes. C’est un challenge que nous nous sommes lancé avec nos partenaires. Mais c’est aussi l’occasion pour nous, en tant que Centre de Recherche Public, d’affirmer notre rôle de plate-forme d’échanges entre les différents acteurs socio-économiques dans un objectif d’accompagner leur capacité d’innovation.

Avec l’organisation de ce Forum Ouvert, nous avons aussi souhaité être innovants sur le format. En effet, aucun Forum Ouvert n’a encore été tenu au Luxembourg à notre connaissance. C’est donc une opportunité pour nous de mettre en pratique ce que nous préconisons au niveau des approches collaboratives, d’inciter à l’échange et au partage d’idées afin d’accompagner les acteurs dans le changement et de faire émerger de nouvelles idées concrètes pour le développement des pratiques RH. De là, nous allons identifier, par compilation, cinq grandes priorités RH que nous tenterons de traiter, de manière concertée avec notre partenaire, le POG, via notre programmation 2012 de nos manifestations qui ont pour vocation d’être au plus près des besoins du marché luxembourgeois.


Le but du Forum Ouvert sera de réfléchir aux questions RH dominantes dans le marché, aujourd'hui. Y a-t-il une véritable évolution dans ces questions d'une année à l'autre ? La situation économique du pays laisse-t-elle la place pour des innovations dans les domaines RH ? Le temps n'est-il pas davantage aux économies et aux réductions budgétaires ?

« Certainement, les préoccupations des RH évoluent dans le temps et résultent à la fois de la situation économique au Luxembourg et dans le monde, de l'état du marché du travail et des orientations en matière de management et de GRH. Ainsi, en 2007-2008 par exemple, la guerre des talents était une des problématiques du moment. Alors qu'aujourd'hui, en cette période de crise où les recrutements sont limités, on observe un recentrage de la fonction RH sur des aspects beaucoup plus opérationnels. Les réflexions s'orientent davantage vers les outils de gestion de la mobilité interne, la mobilisation des collaborateurs sur leur propre employabilité et les moyens de la développer.

C'est précisément dans ces temps difficiles que les Ressources Humaines dans les entreprises doivent déployer des trésors d'ingéniosité et de créativité pour identifier et mettre en place des solutions optimisées aux questions et besoins formulés par les directions opérationnelles ! Actuellement, de nombreuses entreprises travaillent sur la façon de recenser les compétences de leurs collaborateurs, de les développer et de favoriser ainsi la mobilité interne là où, en période faste, elles auraient eu recours aux recrutements externes. Cette démarche présente en outre l'avantage de favoriser la motivation des salariés en leur permettant d'évoluer dans l'entreprise.

Face aux contraintes budgétaires avec lesquelles les Ressources Humaines doivent composer, la recherche de solutions novatrices à des coûts modérés et maîtrisés semble s'imposer comme une des voies d'investigation les plus intéressantes et productives. En témoigne l’apparition sur le marché du logiciel RH au Luxembourg des solutions encore méconnues il y a trois ans, très modulaires, adaptées à un marché que l’on qualifierait de PME et offrant une adaptabilité très grande à des coûts incomparables par rapport aux solutions dominantes actuelles du marché.

Le concept de Forum Ouvert rappelle d'autres notions, comme le crowdsourcing, la co-création... Est-ce un modèle récent ? Quelle est son origine ? Quel est son intérêt ?

« L'Open Space Technology, ou Forum Ouvert, est une méthode pour structurer des conversations et des conférences. Grâce à cette méthode, des groupes de 5 à 2.000 participants peuvent s'assembler. La caractéristique de la méthode est l'ouverture mise à la fois sur le contenu mais aussi sur la forme. Les utilisateurs donnent leurs propres présentations en plénière et forment des groupes de travail pour chaque thème abordé dans lesquels les projets vont être élaborés. Les résultats sont mis en commun à la fin. Il est important d'avoir un pivot (une sorte de boucle de commande vivante) pour réaliser l'ensemble. L’Open Space est capable de produire une diversité de mesures concrètes en peu de temps. L'Open Space Technology a été découvert par Harrisson Owen aux États-Unis autour de 1985, se basant sur la notion de 'pause café'.

Le but de l'Open Space est de bénéficier (ou produire) en peu de temps avec un grand nombre de personnes une ambiance de renouveau pour un thème complexe et approfondir ce dernier. Les sous-parties des thèmes vont être discutées de façon innovante et orientées sur la recherche de solutions pour qu'il en résulte des projets concrets. L'Open Space crée un espace dans lequel beaucoup de personnes peuvent s'organiser elles-mêmes et résoudre leurs problèmes en groupe à leur propre responsabilité. Il n'y a pas de thèmes imposés. Chacun peut faire avancer ce qui lui tient à cœur. Ceci pourrait être des thèmes ou questions complexes, urgents mais aussi personnels. Ils ne vont être formulés qu'au début de la conférence. De même, des conflits peuvent être traités et c'est comme un marché de pensée sur lequel les participants peuvent se regrouper par thème. La méthode permet une large participation et une compréhension mutuelle en deux phases : émergence d'idées et de sujets, puis convergence en priorités et / ou actions.
Vous l’aurez compris, pour le Centre de Recherche Public Henri Tudor comme pour nos partenaires, il y a donc un intérêt à être force d’innovation tant sur le fond que sur la forme grâce à ce modèle d’animation dit du Forum Ouvert. »

Les inscriptions sont encore possibles sur le site de l’événement.