ENTREPRISES & STRATÉGIES
ARTISANAT

Crowdlending

Tsume SA récolte 400.000€ en huit secondes!



photo_.jpg

Cyril Marchiol est le fondateur de Tsume. (Photo: Tsume)

Les particuliers ont réagi vite et en nombre au crowdlending lancé par Tsume via la plate-forme Look&Fin. Il n’a fallu que huit secondes pour atteindre l’objectif fixé.

L’opération de crowdlending (un système de prêt participatif) lancé par Look&Fin pour la société luxembourgeoise Tsume a été un succès énorme. Il n’a en effet fallu que huit petites secondes pour que soient réunis les 400.000€ qui constituaient l’objectif. Les particuliers ont donc réagi vite et en nombre pour y investir leurs économies.

Il est vrai que Tsume a le vent en poupe. Fondée en 2010 par Cyril Marchiol, elle s’est spécialisée dans l’édition de figurines et de statuettes des univers des mangas et des jeux vidéos: Dragon Ball, Naruto, One Piece… Son savoir-faire est reconnu au niveau mondial. Avec des produits sont du haut de gamme.

Le prix de vente moyen d’une figurine, qui demande un an de travail, est en moyenne de 650 euros. Mais pour certaines, les prix peuvent s’envoler. Au fil des années, Tsume a aussi développé une gamme de vêtements et de jeux de société.

Besoin d’un fonds de roulement

Son positionnement et la qualité de ses produits ont offert à la société une croissance rapide. Le chiffre d’affaires est passé de 1,4 million d’euros en 2014 à 6,3 millions en 2017. Elle emploie désormais 45 personnes.

Mais pour pouvoir fabriquer figurines, T-shirts et jeux, Tsume doit auparavant acquérir les droits auprès des licences qui en sont légalement détentrices. Cela combiné à la croissance et au mode de règlement client (à la commande ou en plusieurs fois) a généré un besoin en fonds de roulement assez important. C’est principalement cela qui a motivé le lancement du crowdlending. Non sans succès.