POLITIQUE & INSTITUTIONS

Obligations vertes

Trois nouveaux indices boursiers de Shenzhen à Luxembourg



bourse_de_lux_deflorenne.jpg

Les nouveaux indices visent à «contribuer à accroître l’influence de la finance verte chinoise et à attirer des investisseurs étrangers», explique le Dr Wang Yao. (Photo: Luc Deflorenne / archives)

Les Bourses de Shenzhen et de Luxembourg viennent de lancer une nouvelle série d’indices voués à servir de référence pour les obligations vertes chinoises.

Pionnière sur le marché des obligations vertes, la Bourse de Luxembourg poursuit sa stratégie de niche, qui passe par une coopération accrue avec la Chine. Après avoir enregistré les quatre premières obligations vertes chinoises en Europe en juillet dernier et créé la première bourse verte à l’automne, la Bourse de Luxembourg s’est vu confier le «CUFE-CNI Green Bond Index Series», le premier indice chinois d’obligations vertes à fournir des prix synchronisés entre la Chine et l’Europe. Une série de nouveaux indices développés par l’International Institute of Green Finance, qui fait partie de l’Université centrale des finances et de l’économie (CUFE) à Pékin, en association avec Shenzhen Stock Exchange (SZSE) et la Bourse de Luxembourg (LuxSE).

«La décision aujourd’hui de lancer et d'afficher trois nouveaux indices qui suivent le marché chinois des obligations vertes fait partie d’un effort conjoint visant à renforcer les liens entre l’Europe et la Chine, les deux plus grands marchés obligataires verts du monde», a expliqué Robert Scharfe, CEO de LuxSE, lors du lancement de la série d’indices à Pékin lundi. «Une telle coopération transfrontalière est cruciale si nous voulons construire l’échelle nécessaire pour réussir la transition vers des économies durables et atteindre nos objectifs de changement climatique mondial.»

Un pont entre la Chine et l’Europe

Les nouveaux indices visent en particulier à «contribuer à accroître l’influence de la finance verte chinoise, à attirer des investisseurs étrangers qui participeront à la construction du système financier vert chinois et à promouvoir le développement des industries vertes en Chine», complète Dr Wang Yao, doyen de l’International Institute of Green Finance.

La collaboration étroite des Bourses de Shenzhen et de Luxembourg repose sur la signature en 2013 d’un memorandum of understanding voué à renforcer la communication et la coopération entre les deux institutions.