POLITIQUE & INSTITUTIONS

Mobilité / Protection de l'environnement

Trois nouveaux bus hybrides: une première



urevo_-_photo_exterieur_3.jpg

Les trois nouveaux bus vont contribuer à rajeunir encore un peu plus un parc où les véhicules sont changés tous les 5 ans en moyenne. (Photo: Voyages Emile Weber)

Trois nouveaux bus fonctionnant en tout électrique sur une distance moyenne de 5 kilomètres viennent d’être mis en service par les Voyages Emile Weber sur la ligne 16 (Howald-aéroport). Une partie de leur coût – 900.000 euros pièce – est prise en charge par le ministère du Développement durable et des Infrastructures.

Le Régime général des transports routiers (RGTR), dont le parc avoisine les 800 bus, vient d’accueillir, semble-t-il en première mondiale, trois nouveaux véhicules hybrides d’une toute nouvelle génération, mis en service par les Voyages Emile Weber.

Exploités sur la ligne 16 – qui relie Howald au Kirchberg et à l’aéroport –, ils ont la particularité de pouvoir effectuer la partie centrale de ce parcours, entre la route de Thionville et le pont Grande-Duchesse Charlotte, en mode exclusivement électrique grâce à des batteries placées sur leur toit.

Autrement dit: ils circulent au cœur de la capitale, sur une distance moyenne de 5 kilomètres, sans aucun bruit et sans émission de gaz d’échappement.

130 passagers debout, 60 assis

Équipé également d’un moteur diesel, celui-ci n’est utilisé qu’en début et en fin de ligne pour recharger les batteries du bus qui, en outre, est par ailleurs doté d’un système de récupération d’énergie au freinage pour augmenter l’autonomie électrique du véhicule, également rechargé durant la nuit au dépôt du transporteur de Canach.

Produits par le constructeur suisse Hess, ces bus – d’une longueur de 24,5 mètres – peuvent accueillir un total de 190 passagers.

Ils valent 900.000 euros chacun et sont financés en partie par le ministère du Développement durable et des Infrastructures.