COMMUNAUTÉS & EXPERTISES — Communication

Analyse – Patrick Mergen

Toujours plus pointus



analyse_patrickmergen_jb-2.jpg

Patrick Mergen: «Nous connaissons des difficultés quant au recrutement de profils polyvalents.» (Photo: Julien Becker )

L’impression, secteur concurrentiel s’il en est, doit répondre aux besoins toujours plus exigeants des clients. Cette tendance suppose, selon le general manager – administration de CK, un service sans cesse amélioré et un esprit d’innovation.

Monsieur Mergen, quel est l’événement qui vous a le plus marqué dans votre secteur au cours de ces derniers mois?

«Je pense plus particulièrement à notre manifestation, Global Office, qui s’est tenue au mois d’octobre 2014. Cet événement sur deux jours a permis de présenter nos produits et services à nos clients. Plus de 400 personnes ont marqué de leur présence ces journées. Ce fut à mes yeux une belle réussite. Je me permets de rajouter, et même s’il ne s’agit pas à proprement parler d’un événement, la fierté que je porte aux collaborateurs de CK qui, dans un environnement fortement concurrentiel, répondent avec professionnalisme aux exigences toujours plus strictes de la clientèle.

Quels sont les piliers sur lesquels vous comptez appuyer votre croissance?

«Notre croissance repose sur nos facultés à créer des services adaptés aux besoins des clients. Cela concerne aussi bien la proximité avec eux que la force commerciale, la vision technique et le choix des fournisseurs. En outre, la réussite de nos objectifs passe par un service de qualité et donc par le professionnalisme et l’investissement de chacun de nos collaborateurs, force vive de la société et pilier indispensable à notre croissance.

Quels sont les profils que vous avez le plus de mal à recruter?

«Nous connaissons des difficultés quant au recrutement de profils polyvalents. CK est une société 100% luxembourgeoise. De ce fait, nous souhaitons que certains de nos collaborateurs maîtrisent toutes les langues véhiculaires du pays, à savoir le luxembourgeois, le français, l’allemand ainsi que l’anglais, à l’oral comme à  l’écrit. En plus de ces compétences linguistiques – et on en vient à cette notion de polyvalence – ils doivent également se prévaloir d’une connaissance du marché.

Cela fait, par exemple, un an que nous sommes à la recherche d’une assistante administrative et commerciale sachant parler et écrire sans fautes le français, l’allemand et l’anglais, en plus de maîtriser les spécificités du métier. Force est de constater que ce type de profil est très rare sur notre marché…

Quel type de manager êtes-vous?

«Avant de répondre à cette question, je tiens à préciser que le management de CK est effectué par quatre directeurs qui ont tous leurs charges et surtout leurs forces. Me concernant, je dirais que je suis un manager de type participatif. J’aime que les décisions soient prises en concertation, en groupe. La force d’une société ne réside pas en une personne seule!

Quelles sont vos principales qualités?

«On dit de moi que je suis très énergique, dynamique, social et communicant. J’ai du mal à me freiner, je suis toujours en mouvement et parfois, il m’arrive d’être un peu trop rapide pour les autres.

Et vos principaux défauts?

«Quelquefois trop impulsif, à mon avis.

Si vous aviez dû exercer un autre métier, qu’auriez-vous aimé faire?

«Je me serais bien vu pilote de ligne.

Comment voyez-vous votre société dans cinq ans?

«Je vois CK comme une société reconnue pour la qualité de son personnel – l’une de nos caractéristiques déjà aujourd’hui – qui répondra toujours avec le même professionnalisme aux demandes des clients et qui aura su garder une vision claire et innovante de ses objectifs. Il s’agit en fait de la philosophie de CK telle qu’elle est véhiculée depuis 1946, date de création de l’entreprise, qu’il nous faut maintenir et si possible renforcer.»