COMMUNAUTÉS & EXPERTISES — Communication

Parution

Thérapie de choc



land.png

La nouvelle édition de l'hebdomadaire politique, économique et culturel Lëtzebuerger Land est en kiosques dès jeudi. (Photo: Land)

Fête du travail oblige, le Lëtzebuerger Land paraît un jour plus tôt. Les professionnels de l’optimisation fiscale qui se repositionnent, le Bamhaus en tant que hub de l’industrie créative au Luxembourg et le premier rapport sur le système scolaire Bildungsbericht Luxembourg sont des sujets à y lire dès jeudi matin.

Face à la pression internationale, les Big Four contre-attaquent. Ils intensifient leur campagne pour un abaissement radical des taux d’imposition sur les entreprises (couplé à un élargissement de la base imposable). Entre des négociations internationales (Beps), qui se terminent en 2015, et une réforme fiscale prévue pour 2016, le secteur de l’optimisation fiscale, toujours ébranlé par l’affaire LuxLeaks, tente de se repositionner. Le Lëtzebuerger Land jette dans sa nouvelle édition, à paraître déjà jeudi, un regard en arrière pour analyser l’avant-dernière grande réforme fiscale (celle de 1990) et montrer comment le Luxembourg a profité du marché commun avant que la dynamique ne s’inverse à partir de 2008. L’article déconstruit également les forces en jeu autour de la réforme de l’imposition sur les sociétés à venir. Celle-ci évoluera entre pressions du business, intérêts électoralistes et revendications des partenaires sociaux.

Même pas peur

Le Bamhaus à Dommeldange se veut un hub de l’industrie créative au Luxembourg. Entièrement privée, l’initiative est un contrepoids au 1535, communal, à Differdange, et n’a pas peur de mêler art et commerce. «Partout, ce sont d’abord les artistes qui se réapproprient un quartier», lance Christian Muno, un des instigateurs du projet. Et Ben Barnich de continuer: «Jusqu’à présent, nous n’avons pas touché un franc (sic) d’argent public!» C’est un choix, parce que pour lui, «c’est important que notre structure soit autonome, qu’elle se finance elle-même et qu’elle ne coûte rien au public». Ce samedi 2 mai, d’Bamhaus inaugurera une exposition à la galerie Schlassgoart et s’inscrit ainsi ambitieusement sur le territoire de l’art. d’Land a fait un tour sur la friche de Dommeldange.

Coming out

Quoi de neuf dans le premier Bildungsbericht Luxembourg 2015, un rapport sur le système scolaire au Luxembourg, concocté par l’Université du Luxembourg pour le ministère de l’Éducation nationale. Les chiffres-clés sont connus, la plupart des résultats d’analyse aussi: il y a une forte relation entre la réussite scolaire et l’origine sociale d’un enfant, le redoublement n’y change pas vraiment grand-chose. L’enseignement des langues, avec l’accent qu’il met sur les trois langues officielles (en ignorant toutes les autres compétences linguistiques que beaucoup des élèves possèdent déjà), et des mécanismes comme la procédure d’orientation pour le passage du primaire au secondaire reproduisent la ségrégation sociale et empêchent que les enfants des milieux défavorisés puissent atteindre une meilleure situation économique, comme celle de leurs amis luxembourgeois. Ces injustices sont connues depuis des années, sans que personne n’essaie d’enrayer cette discrimination systématique. Mais pour la première fois, des chercheurs de l’Université font ce triste constat en se basant sur moult chiffres et études. 

Land

La nouvelle édition de l'hebdomadaire politique, économique et culturel Lëtzebuerger Land est en kiosques dès jeudi.