ENTREPRISES & STRATÉGIES — Technologies

Investissements

Tele Columbus: destin germano-luxembourgeois



Si le câblo-opérateur allemand n'est pas vraiment opérationnel au Luxembourg, sa base et ses probables alliés financiers y sont. undefined

Si le câblo-opérateur allemand n'est pas vraiment opérationnel au Luxembourg, sa base et ses probables alliés financiers y sont. undefined

Le câblo-opérateur allemand, dirigé depuis le Grand-Duché, est en phase de rachat par des fonds internationaux solidement implantés au Luxembourg aussi.

Le câblo-opérateur régional allemand Tele Columbus est en passe d'être vendu à des fonds d'investissement. Les nouvelles sont logiquement venues d’Allemagne (au départ de l’édition allemande du Wall Street Journal de lundi) et ont été relayées par différentes agences. Mais c’est aussi le Luxembourg qui, comme souvent dans les histoires de fonds d’investissement et de gestion internationale, est en première ligne.

Selon certaines sources, derrière le rachat se trouveraient les fonds Cinven et CVC Capital Partners. Ils reprendraient la main sur le numéro trois du câble en Allemagne, pour quelque 600 millions d'euros dit-on.

Galaxies

Le groupe Cinven compte une galaxie de sociétés implantées au Luxembourg (une quinzaine). De même que CVC Capital Partners, un des plus puissants fonds de capital-investissement au monde, originaire des États-Unis et présent dans près de 20 pays.

Quant à Tele Columbus, elle a aussi ses bases de gestion au Grand-Duché, via les sociétés créées au même moment, à l’été 2010, Tele Columbus Holdings et Tele Columbus Management.

Si le patron belge de Tele Columbus, Ronny Verhelst, a confirmé le processus de vente, il a évoqué l’intérêt de plusieurs investisseurs financiers, sans en citer aucun.

Stratégie

Cela étant, la stratégie de rachat aurait une cohérence financière et géographique par rapport au Luxembourg.

On prête l’objectif à ces fonds de mettre aussi la main sur un autre câblo-opérateur allemand, Primacom, afin de constituer un pool de compétences en télévision, internet et téléphone, doté de quelque 3 millions de clients dans l'est de l'Allemagne.

Et il se fait que PrimaCom Finance (Lux) a été constituée au Grand-Duché en février dernier.