ENTREPRISES & STRATÉGIES — Technologies

Écologie

Stocker l’énergie solaire grâce au béton



fotolia_164719838_classedesignen_preview.jpg

Le système Energiestro revendique une durée de vie quasi illimitée, contrairement aux batteries traditionnelles. (Photo: Lassedesignen)

Si la production d’énergie verte a le vent en poupe, le problème du stockage demeure. Les solutions actuelles ne donnent pas satisfaction, et sont à l’image des batteries: polluantes, encombrantes et dont la durée de vie est limitée. Des alternatives apparaissent, telles que le volant béton développé par Energiestro.

Les solutions pour produire de l’énergie à partir de ressources renouvelables se développent: solaire, éolienne, hydromotrice. Mais comment stocker cette énergie dès lors qu’elle est produite? La question intéresse les industriels, notamment ceux du BTP, impliqués depuis plusieurs années dans une démarche écoresponsable. Des efforts de R&D ont ainsi permis des avancées considérables en ce qui concerne les isolants thermiques par exemple. Et s’ils savent désormais construire des bâtiments passifs, les acteurs de la filière se penchent aussi sur les possibilités de production et de stockage de l’énergie, à l’image du projet Voss d’Energiestro.

Stocker l’énergie cinétique

Voss (pour «volant de stockage solaire») permet de stocker l’énergie à l’aide d’un volant tournant autour d’un axe. En pratique, l’énergie produite par des panneaux photovoltaïques met en rotation une sorte de toupie assistée par des roulements à billes pour limiter les frottements. L’innovation apportée par le concept d’Energiestro réside dans la nature des matériaux employés. Si d’ordinaire, les volants de stockage solaire exploitent des matériaux onéreux – la fibre de carbone par exemple –, ils sont ici remplacés par du béton, ce qui rend les Voss bien plus abordables et donc rentables. Le système Energiestro revendique une durée de vie quasi illimitée, contrairement aux batteries traditionnelles.

Une première mise en service dès cette année

Le projet lancé en 2014 accumule les récompenses. Le concept vient ainsi de recevoir le soutien du programme de recherche et d’innovation Horizon 2020 de l’Union européenne. L’IUT de Roubaix, dans le Nord de la France, testera le système Energiestro en grandeur nature dès cette année, avec la mise en place d’un volant béton capable de stocker 10kWh.