PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS

Fintech

SnapSwap et Worldline convolent pour Gloneta



gloneta_beta.jpg

Denis Kiselev lors du lancement de la première version de Gloneta. (Photo: Christophe Olinger / archives)

La jeune fintech SnapSwap basée au Luxembourg vient de décrocher son premier partenariat important avec Worldline, le service de paiement électronique dans le giron d’Atos.

Les derniers jours avant la pause estivale auront été marqués d’une belle prise pour SnapSwap, en l’occurrence une collaboration avec un géant du paiement électronique: Worldline. L’entreprise active depuis 40 ans, dans le giron d’Atos, employant plus de 7.300 collaborateurs dans le monde, affichant un chiffre d’affaires de 1,22 milliard d’euros en 2015, a choisi la jeune pousse pour diversifier son offre et ainsi garder une avance sur la concurrence. 

Worldline et SnapSwap annoncent ce jeudi le lancement début août (sur iOS et Android dans tous les pays de l’Union européenne) d'une application mobile de transfert d’argent baptisée Gloneta. 

Développé par SnapSwap qui en avait lancé une version bêta, le service combinera une application de messagerie mobile (chat) à des transactions instantanées, entre mêmes devises (annoncées gratuites) ou en interdevises, via blockchain. Trois devises sont prévues actuellement: l’euro, la livre sterling et le dollar américain.

Triple positionnement

L’utilisateur chargera le portefeuille de l’application et transférera de l’argent de sa banque sur son propre compte IBAN Gloneta, en attendant la fonctionnalité permettant d’y relier sa carte de crédit. 

«Worldline offre des possibilités de partenariats visant à soutenir les paiements de l’avenir», indique Willy Walraeve, CEO de Worldline Benelux. «Elle s’emploie sans cesse à innover et à trouver des solutions de paiement pour stimuler la naissance d’une société libérée des contraintes de l’argent liquide et donc d’une économie plus dynamique.» 

L’alliance des deux acteurs illustre le triple mouvement actuel au sein du secteur financier: une volonté pour les grands acteurs de tirer profit des nouveaux modèles proposés par les jeunes pousses fintech; un besoin de réaliser des transactions électroniques à haut volume et via des canaux novateurs et dans un cadre réglementé; ainsi que le positionnement indispensable dans la blockchain. 

Validation pour SnapSwap et le Luxembourg

«L’expertise de Worldline en matière de paiements électroniques et ses solutions uniques en gestion du risque permettront à SnapSwap d’étendre l’offre Gloneta au-delà de la plateforme de personne à personne», déclare Denis Kiselev, fondateur et CEO de SnapSwap, qui apporte dans l’aventure son approche orientée vers la blockchain, en étant régulée par la Commission de surveillance du secteur financier dont elle avait obtenu la licence en octobre 2015.

Figurant parmi les premiers grands noms attirés de l’étranger dans les fintech, SnapSwap, née à San Francisco en 2012, avait choisi le Luxembourg comme hub pour son expansion internationale au départ de l’Europe, en raison de son cadre réglementaire notamment.

Une validation concrète d’un des modèles qui peuvent se déployer en marque blanche pour le compte de clients. Un retour d’expérience qui pourrait être promu lors des futures missions économiques et financières.