COMMUNAUTÉS & EXPERTISES — Ressources humaines

Expert

Simplifier sans complexe



expert_microtis_jb-2.jpg

Pascal Robert (Photo : Julien Becker)

La gestion du personnel présuppose une maîtrise de la réglementation et du cadre administratif, qui sont en évolution constante. Toujours plus complexes, ces aspects doivent être intégrés dans les logiciels de gestion en gardant en ligne de mire une simplicité d’utilisation.

Les logiciels de gestion RH touchent différents domaines, allant de la gestion du recrutement à la gestion des compétences, des évaluations et du personnel en passant par la gestion administrative, la gestion des salaires ou celle de la formation. Au travers de cette gamme de logiciels, il faut pourtant distinguer les outils à destination du front office et ceux à l’intention du back office. « Ces derniers vont généralement vers une complexité accrue, car tributaire des évolutions administratives et des nouvelles réglementations législatives, entre autres, en perpétuel mouvement », reconnaît Pascal Robert, administrateur-directeur de Microtis.

Si, en amont, ces données évolutives et fluctuantes nécessitent l’élaboration de logiciels de gestion toujours plus pointus et spécialisés, ces derniers doivent s’adapter et ne pas impacter l’utilisation qui en est faite. « Même si les fonctionnalités se diversifient, l’utilisateur final ne doit pas subir une quelconque forme de complexification », estime Pascal Robert. À charge donc, pour le concepteur de logiciels d’intégrer ces nouveaux paramètres réglementaires – ou techniques – sans que cela ne nuise à l’efficacité finale du logiciel en question. Dans le domaine du recrutement, par exemple, les logiciels sont des outils permettant aux recruteurs de passer certaines étapes de sélection, en prenant en charge notamment le vivier de candidats et en les comparant au poste à pourvoir. Au responsable des ressources humaines de faire ensuite sa propre sélection en tenant compte cette fois de facteurs psychologiques, plus subjectifs et donc tributaires de perceptions « humaines ». « Il est toutefois possible de rendre plus complexe tout logiciel de recrutement, en y insérant les pondérations que l’on souhaite », reconnaît Pascal Robert.

Un logiciel pour la rétention

En dehors de ces outils de gestion RH traditionnels, les créateurs de logiciels planchent dorénavant sur des outils de rétention des talents, problème latent et tenace au Grand-Duché. « Nous travaillons au lancement d’un tel logiciel sur le marché luxembourgeois ; logiciel qui a vocation à identifier les talents et aider les entreprises à garder ces éléments de valeurs », développe-t-il.

Toutes les entreprises, hormis quelques TPE, ont besoin de maîtriser de tels outils. Aux fournisseurs de logiciels de faire en sorte de proposer des produits performants, actualisés et conviviaux. Ce travail nécessite une réactivité importante qui ne doit pas négliger le pan primordial que forment la recherche et l’innovation. « Le marché des mobiles ou le cloud computing, entre autres, sont autant de pistes de travail pour les prochaines années », conclut Pascal Robert.

 


Express - Pascal Robert

  • 45 ans

  • Administrateur-directeur de Microtis depuis 1997
  • Sales executive chez E&Y Consulting de 1991 à 1997