POLITIQUE & INSTITUTIONS
POLITIQUE

ARCHITECTURE

Shanghai, c’est demain



Shangai_G_jpg.jpg

Le pavillon luxembourgeois de l’expo universelle sera bientôt une réalité.

La dernière ligne droite est entamée pour le pavillon luxembourgeois de l’exposition universelle qui se tiendra à Shanghai du 1er mai au 31 octobre 2010. Les plans de construction, établis par le bureau Hermann & Valentiny et Associés (lauréat, en 2007, du concours d’architecture), sont sur le point d’être achevés, de sorte que les appels d’offres devraient être lancés en novembre pour un premier coup de pioche espéré en février 2009. Le chantier sera de toute façon assez rapide, puisque l’échéancier de l’expo universelle impose que l’ensemble des pavillons soit achevé pour le mois d’octobre. «Une fois par mois, nous avons une équipe qui se rend là-bas pour travailler sur le dossier avec des équipes chinoises, explique François Valentiny. A chaque phase importante du chantier, nous serons de toute façon sur place».

La construction de ce pavillon, dont la forme s’inspire de l’idéogramme chinois du mot «Luxembourg», fait l’objet d’un projet de loi, adopté par le Conseil de gouvernement, le 11 juillet dernier. Les deniers de l’Etat seront investis via un GIE, Luxembourg @ Expo Shanghai 2010, auquel participent également ArcelorMittal, la Chambre de Commerce, SES et Cargolux.

Si, sur le terrain, tout est presque prêt pour commencer les travaux, en coulisse, on s’active encore pour boucler le financement. Selon d’Land, le budget alloué à la construction devrait être de huit millions d’euros, alors que celui de la scénographie est encore en cours d’élaboration. Quant aux entreprises «invitées» à rejoindre le pavillon, elles ne semblent pas se bousculer. Il est prévu, en octobre, une présentation publique destinée à sensibiliser davantage le tissu économique luxembourgeois en amont d’un événement auquel le Grand-Duché n’a plus participé, avec un pavillon dédié, depuis 1992 à Séville.