POLITIQUE & INSTITUTIONS
POLITIQUE

Annonce officielle

Schneider et la hausse de 2,5% des salaires au 1er août



etienneschneidergoogle.jpg

Prévue par le Statec avant l’automne, l’indexation a été annoncée ce mardi par le ministre de l’Économie pour un déclenchement au 1er août. (Photo: Maison moderne / archives)

C’est par un tweet, publié ce mardi peu après 8h, que le ministre de l’Économie a indiqué que la prochaine revalorisation indiciaire serait appliquée à compter de mercredi. Le Statec évoquait, lui, un créneau avant l’automne.

Étienne Schneider (LSAP) s’est fait le porte-parole d’une information qui va impacter l’ensemble de l’économie. Dans un tweet publié mardi matin, le ministre de l’Économie annonce qu’«il est confirmé qu’au 1er août 2018, les salaires, traitements et pensions augmentent de 2,5%», conséquence du déclenchement d’une tranche indiciaire.

Une annonce qui devance de quelques minutes le communiqué officiel du Statec qui indique que «le taux d’inflation annuel de l’indice des prix à la consommation national s’élève à 1,5% pour le mois de juillet» et qu’avec ce résultat, «la moyenne semestrielle de l’indice raccordé à la base au 1er janvier 1948 du mois de juillet dépasse le seuil de 852,63 points, déclenchant ainsi une nouvelle indexation.»

Nouvelle tranche «avant la fin 2019»

Si l’annonce était attendue au vu des prévisions de croissance de l’office statistique qui tablait sur une revalorisation «prévue pour le troisième trimestre de cette année», la date du 1er août est une surprise. Dans sa dernière note de conjoncture, l’institut statistique luxembourgeois indiquait que le taux annuel d’inflation se situait autour de 1,4%, en lien notamment avec la hausse des prix des produits pétroliers. Sur un an, ces derniers ont enregistré une hausse de 15%.

Pour mémoire, une tranche indiciaire est déclenchée à chaque fois que l’inflation atteint 2,5%. Et a pour conséquence une revalorisation des salaires, traitements et pensions d’un niveau équivalent. Selon les prévisions de croissance du Statec, un nouvel index devrait intervenir «avant la fin 2019» en raison d’une croissance autour de 4,5% en 2018 et 2019.