ENTREPRISES & STRATÉGIES — Services & Conseils

Commerce

Schlecker se dit même prêt à embaucher



Schlecker, au plus mal en Allemagne, envisage un développement au Luxembourg. (Photo: dpa)

Schlecker, au plus mal en Allemagne, envisage un développement au Luxembourg. (Photo: dpa)

La réunion de ce vendredi, entre syndicats et responsables du groupe Schlecker, a confirmé les propos rassurants du droguiste allemand. Le réseau luxembourgeois ne sera pas touché et nul ne sera licencié. La firme prévoit même quelques embauches.

Schlecker rassure complètement sur le sort de ses magasins au Luxembourg, malgré l’insolvabilité du groupe déclarée en Allemagne. Comme convenu, une réunion a eu lieu ce vendredi matin dans les locaux de la CLC. Représentants du LCGB et de l’OGBL ont pu rencontrer les responsables de Schlecker.

Les deux centrales syndicales confirment que les propos sont tout à fait apaisants. Prolongeant l’annonce faite la veille par voie de communiqué, Schlecker a affirmé qu’aucun licenciement ne toucherait les quelque 120 travailleurs du réseau luxembourgeois de drogueries, fort de 28 points de vente dans le pays.

Contacts réguliers

Appuyant sur le fait que la filiale luxembourgeoise Anton Schlecker gmbh était tout à fait indépendante et donc non concernée par les ennuis financiers rencontrés en Allemagne, et que l’activité est rentable au Grand-Duché, les représentants de Schlecker ont même évoqué leur intention de créer de nouveaux postes.

Syndicats et direction ont convenu de se revoir régulièrement, dès la mi-mars, pour améliorer une communication, défaillante jusque-là, au point de permettre à l’incertitude de s’installer dans ce dossier. Lequel semble donc se clôturer à la satisfaction générale.