ENTREPRISES & STRATÉGIES — Services & Conseils

Médias

RTL Group : 696 millions de bénéfice



RTL Group ne fait pas de prévision pour 2012, mais 2011 restera comme une année faste. (Photo : RTL)

RTL Group ne fait pas de prévision pour 2012, mais 2011 restera comme une année faste. (Photo : RTL)

Le premier groupe audiovisuel européen affiche une belle santé. Son bénéfice net atteint 696 millions d’euros, en hausse annuelle de 13,9 %.

2010 avait été une année exceptionnelle pour le marché publicitaire européen. 2011 l’a été nettement moins, surtout en télévision. Cependant, RTL Group, le leader luxembourgeois (sous contrôle allemand, via Bertelsmann) de l’audiovisuel européen, affiche une santé étonnante, selon les résultats audités qu’il vient de diffuser.

Le chiffre d’affaires du groupe s’affiche à 5,75 milliards d’euros, en progression de 4,2 % par rapport à 2010. Avec un EBITA (bénéfice d’exploitation) stable de 1,13 milliard, le groupe dégage un bénéfice net de 696 millions d’euros. Ce qui correspond à une hausse de 13,9 % par rapport à celui obtenu en 2010.

Stratégie géopolitique

Avec 45 chaînes de télévision et 29 stations de radio dans neuf pays, ainsi que des activités de production, RTL Group doit notamment une partie de ses résultats exceptionnels à la filiale de production, FremantleMedia et à RTL Pays-Bas, dont les chiffres sont excellents. La base néerlandaise a réussi son meilleur score financier depuis 1997, avec un bénéfice d’exploitation en nette hausse, de 21,8 %. FremantleMedia, très présent sur le marché nord-américain, a augmenté son EBITA de 2,1 % (143 millions d’euros).

RTL Group maintient aussi une place enviable dans le paysage audiovisuel français. M6 et W9 notamment permettent d’augmenter des parts de marché et de dégager un EBITA pour le groupe de chaînes télé (groupe M6) en hausse de 1,6 %, à 249 millions. RTL Radio reste un fleuron, avec 30 millions de bénéfice d’exploitation, en hausse de 25 % !

Dans sa stratégie, RTL Group a opté pour un renforcement de son portefeuille, notamment en prenant le contrôle total de RTL Nederland ou en créant une famille de chaînes en Hongrie. Par contre, le groupe s’est désengagé du délicat marché grec, en revendant les 70 % qu’il détenait dans Alpha Media Group à un entrepreneur grec, Dimitris Contominas.

Un dividende de 5,10 euros par action

« Toutes nos familles de chaînes ont maintenu ou augmenté leurs fortes parts d'audience », se félicite, dans le communiqué officiel, le patron de RTL Group, Gerhard Zeiler, « malgré des marchés publicitaires de plus en plus concurrentiels dans tous les pays » où le groupe est présent.

Pour la suite, M. Zeiler reste prudent. « Janvier et février 2012 ne témoignent pas de l’évolution négative que beaucoup craignaient », souligne-t-il, tout en se montrant circonspect vis-à-vis de marchés publicitaires qui font montre d’une grande volatilité et progressent à coup de commandes à court terme. « Il est impossible de donner une orientation sur l'ensemble de l'année 2012 pour l'instant », a-t-il ajouté.

Dans l’immédiat, avec des résultats 2011 solides, les actionnaires du groupe se verront proposer un dividende de 5,10 euros par action. Il était à 5 euros l'an dernier.