POLITIQUE & INSTITUTIONS

Autofestival 2017

Rolls Royce et McLaren s’offrent une vitrine en ville



img_0041.jpg

La McLaren 570GT et la Rolls Royce Black Badge sont les deux modèles actuellement exposés à la «House of Luxuary». (Photo: paperJam.lu)

Les deux prestigieuses marques anglaises viennent au contact de leurs clients luxembourgeois par le biais d’un pop-up store que leur importateur exclusif, Ginion Group, vient d’inaugurer à Luxembourg, avenue de la Porte Neuve.

Présent physiquement au Luxembourg depuis 2012 avec la marque Ferrari, dans la concession «Francorchamps Motors Luxembourg» établie au Windhof, Ginion Group vient de poser un deuxième pied au Grand-Duché mais cette fois pour les marques Rolls Royce et McLaren, dont il est également importateur exclusif.

S’il n’est pas encore question de véritable concession – un projet toujours à l’étude selon son CEO Stéphane Sertang – Ginion Group vient d’inaugurer à l’occasion de l’Autofestival qui a débuté ce samedi une «House of Luxuary», en plein cœur de la capitale, située au 29 de l’avenue de la Porte Neuve.

L’objectif de ce pop-up store est d’offrir un point de contact entre Rolls Royce, McLaren et leurs clients luxembourgeois qui, jusqu’ici, devaient se déplacer à Bruxelles ou dans le Brabant wallon pour faire affaire avec l’importateur de ces deux marques représentant le luxe et le sport automobile anglais.

59 véhicules vendus en 2016

Accessible durant les deux week-ends de l’Autofestival, et donc encore ces 4 et 5 février, la «House of Luxuary» deviendra ensuite pleinement opérationnelle du lundi au samedi, à compter du mois de mars prochain.

«Cette vitrine devrait nous permettre de continuer à croître au Grand-Duché qui est un marché important pour nos marques de luxe», explique Stéphane Sertang, rappelant que son groupe, qui emploie 230 personnes pour un chiffre d’affaires consolidé de 180 millions d’euros en 2016, a vendu l’an dernier quelque 4.500 véhicules.

Parmi ceux-ci, au Luxembourg, 43 Ferrari, 9 Rolls Royce et 7 McLaren. Soit 59 véhicules au total contre 39 en 2015 et 47 en 2014, selon les données fournies par le Statec.