PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS

Nouveau challenge

Rik Vandenberghe passe de la banque à la brique



rikvandenberghe.jpeg

Rik Vandenberghe avait gardé un certain attachement au marché luxembourgeois, notamment par sa fonction de président du conseil d’administration d’ING. (Photo: Marion Dessard / archives)

Le patron d’ING Belgique et ancien CEO de la branche luxembourgeoise de la banque passe à l’immobilier chez Besix.

Plus qu’un chapitre, c’est un pan entier de sa carrière auquel Rik Vandenberghe a mis un terme chez ING. Le CEO d’ING Belgique a en effet révélé ce vendredi son choix de quitter une maison au sein de laquelle il a évolué durant 30 ans pour devenir le patron du groupe de construction Besix.

«Je n’avais pas la volonté de quitter la banque à tout prix, mais j’ai été attiré par cette belle entreprise, dynamique et en croissance, qui a tant de nouveaux projets et de défis devant elle. En plus, elle est active dans un secteur qui m’a toujours passionné, l’immobilier et la construction, un univers que j’ai longuement côtoyé dans ma carrière bancaire», explique Rik Vandenberghe dans un communiqué de son nouvel employeur, qui est d’ailleurs aussi actif au Luxembourg.

Rik Vandenberghe a débuté sa carrière en 1984 à la Banque Bruxelles Lambert, devenue ING. Il a notamment occupé la fonction de CEO de la branche luxembourgeoise de 2007 à février 2013, moment de son retour en Belgique pour rejoindre le comité de direction et devenir le CEO en mai de la même année. 

Il était resté en parallèle président du conseil d’administration d’ING Luxembourg.

Parmi les projets qu’il a dû conduire durant les derniers mois figure un plan de restructuration annoncé en octobre dernier et synonyme de suppression, à terme, de 3.158 équivalents temps plein en Belgique.