COMMUNAUTÉS & EXPERTISES — Communication

Actions croisées

Rififi en Hongrie pour RTL Group?



Dirk Gerkens avait dirigé la chaîne hongroise entre 2001 et 2015. Il est aujourd’hui à la tête du principal concurrent TV2. (Photo: 444.hu)

Dirk Gerkens avait dirigé la chaîne hongroise entre 2001 et 2015. Il est aujourd’hui à la tête du principal concurrent TV2. (Photo: 444.hu)

Entre le groupe de médias basé au Luxembourg et l’ancien patron de sa filiale hongroise, limogé il y a 14 mois, les relations sont plus que jamais tendues et pourraient désormais passer par les tribunaux.

Débarqué il y a un an de ses fonctions de CEO de RTL Klub, la filiale de RTL Group en Hongrie, Dirk Gerkens est loin d’avoir tourné la page. Selon le quotidien magyar Népszabadság, il serait en effet sur le point de réclamer des dommages et intérêts pour un montant d’environ 310 millions de forints hongrois – soit près d’un million d’euros. Un montant correspondant aux salaires restant à percevoir jusqu’à la fin de son contrat, en 2017.  

Dans le même temps, et toujours selon la même source, citée par le site broadbandtvnews.com, RTL Group aurait de son côté déjà intenté une action en justice pour rupture abusive de contrat à l’encontre de celui qui a dirigé les opérations hongroises de RTL entre 2001 et mars 2015.

Son limogeage brutal avait laissé planer des soupçons quant à une éventuelle intervention politique sur fond de conflit autour d’une super-taxe sur les produits publicitaires voulue par le gouvernement de Viktor Orbán.

Contacté par Paperjam.lu, RTL Group s’est refusé à faire le moindre commentaire sur le nouveau développement de cette affaire.

Entre-temps, en octobre dernier, Dirk Gerkens avait rebondi en prenant la direction de la chaîne hongroise privée TV2, concurrente directe de RTL Klub. Au début de la décennie, M. Gerkens avait été à plusieurs reprises désigné comme étant la personne la plus influente dans le secteur des médias en Hongrie, selon le magazine spécialisé local bihebdomadaire Marketing & Media.