POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Rien ne (vaut la) presse

Rien ne (vaut la) presse



Paperjam

Media-tics

Même si nous avons un faible pour une sérieuse mise au net (version www), il n'empêche que le contact avec le papier reste plus charnel, ne serait-ce qu'au toucher. Pourquoi, dès lors, vous priver de nos petits plaisirs de lecture? A partir de septembre, nous vous livrerons sur cette page, pêle-mêle, des (extraits de) textes qui nous ont séduits, ou des magazines qui sortent de l'ordinaire. En attendant, nous vous offrons une définition de l'arrobas que nous avons trouvé dans Télérama, et une suggestion de quelques magazines qui sont à recommander chaudement. La saison s'y prête. A prendre par ordre de préférence décroissant?.

1. @rrobas Ce cher @ n'est pas du tout un abominable symbole tout droit sorti du cerveau technocrate d'un quelconque Yankee. En fait,@ est une abréviation latine. Mais oui! Elles est employée dès le XVIIe siècle, et peut-être même avant, dans le latin dit de "chancellerie", et cela dans toute l'Europe. Elle correspond à la préposition latine ad, "à", avec une idée de direction à l'origine. Elle signifie en français "à" ou en anglais at et remplaçait la préposition comme le & remplace "et". Elle constituait assez souvent la première ligne d'adresse de documents diplomatiques. En conséquence, ce petit symbole doit être prononcé "ad' et non "at", ou n'importe quel autre barbarisme. Quant à son appellation, elle est on ne pleut plus?.française! Fi des arrobas, art au bas, haro bath et autres arrobâneries. Ce sont des imprimeurs bien de chez nous qui ont tout simplement désigné ce caractère par ses éléments descriptifs évidents: "a rond bas" (de casse). Explication: "bas de casse" signifie en imprimerie la minuscule, la version majuscule ayant également existé. Ce terme est devenu une désignation typographique internationale pendant au moins deux siècles en Europe. Les concepteurs d'Internet ont donc gardé ce signe, qui continue à être utilisé dans les pays anglo-saxons pour indiquer une adresse de destinataire. Réjouissons-nous, citoyens et patriotes: le français et le latin redeviennent d'un usage international' même s'ils ne sont pas faciles à reconnaître.

Jacques Thiaud (lettre de lecteur) Télérama du 7 juin 2000-06-12

2. Maisons Côté Est Trois chapitres consacrés à notre petit duché dans l'édition juin-août (vous devriez en l'occurrence encore le trouver chez votre libraire un bon bout de temps). Le plus prestigieux étant dédié à Fernand Schroeder et son hôtel "Albert Ier" (p.62 à 67), que le magazine recommande chaudement comme hôtel pur charme pour hommes d'affaires las des hôtels stéréotypés. Plus loin (p. 92 à 97), une "Leçon de couleurs" vante les charmes de nos fassades de maisons de villages affichant un goût de la perfection le long des chemins dit de l'habitat rural. En fin de magazine, un conseil d'évasion nous mène de la capitale à Rédange, Useldange et Brouch, en passant par maints petits bourgs que même certains autochtones seront étonnés de découvrir. Ou vous le connaissiez, vous, le "café Théâtre de l'Inouï" à Rédange?

3. ELLE DECORATION Ce n'est pas seulement parce que ce magazine du bon goût nous révèle que le blanc est en vogue côté meubles, et cela de Paris à New-York, ni parce que la sérénité absolue règne dans les palais en Inde. Mais c'est surtout le Hors Série Spécial Belgique qui nous a donné envie de nous y plonger. Histoire de nous voir confirmés dans nos goûts personnels, des adresses comme "Le Café Camille", "Lucas" ou "Les Jeux d'Hiver" comptant toujours parmi les musts de la capitale. Nous y avons notamment aussi décelé de nouvelles adresses inédites, telles "Le Living Room', "Havanna" ou "Le temps de Lire". Quelque chose me dit que nous allons bientôt rendre une petite visite à ce cher Maeneken Pis, le magazine Elle Decoration sous le bras.

4. WALLPAPER Que ce soient l'architecture, le voyage, l'événement, les medias, ou autres éléments de styles de vie plus ou moins futiles (mais tellement agréables) qui vous bottent, voici le support idéal pour vous assurer mois après mois, qu'être "hype" n'est pas une question d'âge, mais plutôt de revenu et de manque de conformisme. Le plus "tendance" de tous a entre autres remporté le trophée du meilleur magazine international de l'année 2000.

5. JALOUSE Ce n'est en fait qu'un  magazine de mode de plus. Oui, mais il affiche toute une partie "laboratoire", qui n'a pas froid aux yeux en ce qui concerne une vue assez avant-gardiste des choses. Gadget de la nouvelle édition: un hologramme en couverture, offert par la maison Chanel. Ainsi, la beauté en vitrine du magazine se voit effacée au profit d'un flacon de parfum suivant la manière dont vous manipulez votre mag'.

6. L'ECHO DES SAVANES Un brin de provoc' ne peut faire de mal à personne. Parmi les cochonneries du mois offertes dans ce papier qui fait la part belle à la bédé, à retenir surtout un article sur Saint Domingue, carnet d'adresses compris. Le rhum et les cigares de République Dominicaine étant dorénavant plus à la mode que la salsa cubaine, vive le merengue, mais attention aux pièges touristiques. L'Echo vous les dévoile, et vous dit par dessus le marché quels sont les 10 "plus" à commettre absolument.