COMMUNAUTÉS & EXPERTISES
RESSOURCES HUMAINES

L’assurance-pension, une thématique inexploitée?

«Régime complémentaire de pension, un élément majeur»


Retour au dossier

900x600_image_article-mathieu_vialette.jpg

En l’espace de 15 ans, le RCP (régime complémentaire de pension) s’est imposé comme un élément indissociable du package salarial pour 95% des institutions financières de la Place luxembourgeoise. Cette tendance se généralise aujourd’hui à d’autres secteurs d’activité tels que l’industrie ou les sociétés de services.

Face au défi du vieillissement de la population et aux perspectives de rétrécissement des prestations de retraite légale, l’employeur, soucieux d’attirer et de retenir les meilleurs salariés, leur constitue au fil des années de service un capital dont ils pourront jouir à l’âge de la retraite.

Un moteur majeur de cette évolution est sans aucun doute la fiscalité afférente aux régimes de pension à Luxembourg. En effet, cet aspect est jugé attractif aussi bien pour l’employeur (grâce au caractère de déductibilité des primes et contributions en tant que charges d’exploitation) que pour les salariés (avantage fiscal grâce à l'impôt libératoire pris en charge par l'employeur).

Proposer un régime de pension à son salarié offre un gain indéniable à ce dernier.

Mathieu VialetteMathieu Vialette, Directeur Retail & Employee benefits (Cardif Lux Vie)

Ainsi, proposer un régime de pension à son salarié en lieu et place d’une augmentation salariale pure offre un gain indéniable à ce dernier. En effet, l’enveloppe nette qu’il percevra via une prime d’assurance groupe équivaut à 827 euros pour une augmentation salariale de 1.000 euros (déduction de l’impôt de 20,9%). Pour une même augmentation de salaire en numéraire, le salarié ne touchera en net que 448 euros (déduction des cotisations sociales et IPP). De plus, en cotisant personnellement dans un régime de pension, le salarié diminue immédiatement sa base imposable tous les mois.

En cotisant personnellement dans un régime de pension, le salarié diminue immédiatement sa base imposable tous les mois.

Mathieu VialetteMathieu Vialette, Directeur Retail & Employee benefits (Cardif Lux Vie)

Protéger ses salariés

Un autre vecteur de développement est certainement la prise en compte de la responsabilité sociale des employeurs qui, soucieux du bien-être de leurs salariés, ont pris la décision de les protéger ainsi que leurs proches contre les aléas de la vie (le décès et l’incapacité de travail).

Avoir un régime de pension ne suffit pas en tant que tel dans le package salarial.

Mathieu VialetteMathieu Vialette, Directeur Retail & Employee benefits (Cardif Lux Vie)

Pour autant, avoir un régime de pension ne suffit pas en tant que tel dans le package salarial; encore faut-il que ce dernier soit attractif dans les prestations qu’il offre aux salariés. Ainsi, il existe des pratiques sur lesquelles il est intéressant de s’aligner, que ce soit en matière de prestations de retraite ou de prestations de prévoyance (décès, invalidité). Reste alors à trouver le juste point d’équilibre entre le contrôle des coûts et l’attractivité du plan à mettre en place.

Un travail important de communication reste à faire auprès des affiliés.

Mathieu VialetteMathieu Vialette, Directeur Retail & Employee benefits (Cardif Lux Vie)

Outre l’aspect quantitatif, il est aussi primordial de s’attacher à la communication faite autour du RCP. Un salarié n’aura conscience de l’avantage salarial qui lui est offert qu’à partir du moment où il en a connaissance. Aujourd’hui, on constate que cet aspect est souvent négligé et un travail important de communication reste à faire auprès des affiliés. Il est donc important de multiplier les séances de présentation aux salariés lors de la mise en place du RCP, mais aussi par la suite pour les sensibiliser à l’existence et aux modalités de l’assurance de groupe.

Équipe Cardif Lux

L'équipe de Cardif Lux Vie