COMMUNAUTÉS & EXPERTISES — Ressources humaines

Human Resources

« Rassurer les employés »



Ricarda Colborn (Hudson), à droite, avec Annie Elfassi (Loyens & Loeff) et Aline Weier (Hudson) (Photo : Olivier Minaire)

Ricarda Colborn (Hudson), à droite, avec Annie Elfassi (Loyens & Loeff) et Aline Weier (Hudson) (Photo : Olivier Minaire)

En cas de difficultés économiques, on peut accompagner une personne licenciée en lui faisant bénéficier de services d’outplacement. Un investissement intéressant pour l’individu et l’entreprise.

En quoi la préparation de l’entretien de licenciement est-elle importante ? Quels en sont les éléments-clés ?

Aline Weier : « Préparer de manière rigoureuse l’entretien de licenciement permet de garantir un déroulement ‘serein’ de l’interaction avec le collaborateur. Une approche minutieuse permet d’assurer une parfaite maîtrise des aspects légaux. Mais pour le représentant des ressources humaines, ou du manager opérationnel, qui va mener cet entretien, il s’agit également de maîtriser la dimension émotionnelle qu’il va engendrer, et de se préparer au mieux aux diverses réactions que l’employé pourrait avoir, afin d’y répondre par un comportement, un discours et des actions appropriés.

Les entreprises se sont-elles converties à l’outplacement ? Est-ce contraint et forcé ?

Annie Elfassi : « Le recours à des programmes d’outplacement, individuel ou collectif, n’est pas une obli­gation légale au Luxembourg, comme cela peut être le cas dans d’autres pays voisins, comme la Belgique. Dans le cadre d’un plan social, l’outplacement collectif fait néanmoins partie des mesures courantes qui peuvent être proposées aux collaborateurs.

Concernant l’outplacement individuel, les entre­prises tendent à proposer ce service à leurs employés seniors ou à un niveau exécutif, afin de les accompagner dans leur transition de carrière.

Ya-t-il une véritable volonté de mieux accompagner ses ex-employés ?

Ricarda Colborn : « Les organisations prennent également conscience de l’avantage de mieux accompagner tout autre collaborateur, notamment lorsque le licenciement est motivé par des raisons économiques ou structurelles, et que la qualité du travail n’est pas à remettre en question.

En effet, les services d’outplacement favorisent la préservation de l’image de l’entreprise sur le marché du travail (attractivité mais aussi res­ponsabilité sociale). Ils permettent également de rassurer les employés restants qui vont pouvoir apprécier l’implication de l’entreprise en toutes circonstances.

Pouvez-vous expliquer les principales différences de l’outplacement collectif et individuel?

A. W. : « La principale différence réside dans le fait que l’outplacement individuel est indiqué dans des cas de licenciement(s) isolé(s) au sein de l’entreprise, alors que l’outplacement collectif est utilisé plus fréquemment lors de plans sociaux. L’outplacement individuel permet d’offrir à l’employé licencié la garantie d’un accompagnement personnalisé et adapté à son profil.

R. C. : « Dans tous les cas, l’outplacement individuel commence par des sessions individuelles avec un coach expérimenté, et un bilan de compétences approfondi soutenu par de nombreux questionnaires (personnalité, raisonnement, MBTI). L’objectif est d’aider le candidat à mieux comprendre ses forces et ses faiblesses, ses aspirations, ses valeurs, et en quoi ces aspects peuvent l’aider à faire un choix professionnel, en ligne avec les tendances du marché de l’emploi.