PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Fonds

Nomination

Rafael Perez bascule de BP2S à HSBC Americas



Depuis le 1er octobre, Rafael Perez occupe le poste de directeur du développement commercial pour l’Amérique du Nord chez HSBC. (Photo: Rafael Perez)

Depuis le 1er octobre, le spécialiste du soutien dans l’administration de fonds et de la gestion de fortune occupe le poste de directeur du développement commercial du groupe bancaire britannique. Basé à New York, il proposera des produits luxembourgeois sur tout le continent.

Pour développer son activité en Amérique, HSBC a recruté Rafael Perez. Ancien de BNP Paribas Securities Services, d’abord au Luxembourg puis à New York, le Franco-Colombien occupe depuis le 1er octobre le poste de directeur du développement commercial pour l’Amérique du Nord.

Spécialisé dans le soutien aux gestionnaires de fortune et les administrateurs de fonds, Rafael Perez a pour objectif de vendre sur le continent américain les produits développés non seulement en Irlande, mais aussi au Luxembourg. Pour le marché américain dans un premier temps, puis en Amérique latine, Argentine et Mexique en ligne de mire.

80% du private equity, du marché institutionnel et des produits complexes de dettes devraient venir du Luxembourg.

Rafael Perez, directeur du développement commercial HSBC

Désireux de tirer profit des capacités de passeport international offertes par l’Irlande et le Luxembourg et de la tendance actuelle à l’atténuation entre recours aux Ucits d’un côté et fonds alternatif de l’autre, le directeur basé à New York assure vouloir «utiliser les deux juridictions afin d’avoir une plus grande flexibilité par rapport au choix de l’investisseur». Et donc se revendique «agnostique».

Et ce même s’il estime que «80% du private equity, du marché institutionnel et des produits complexes de dettes devraient venir du Luxembourg». Pour les autres produits qui seront vendus par HSBC sur le continent américain, des structures parallèles entre Dublin et Luxembourg devraient voir le jour.

Succursale luxembourgeoise dépendante de Paris

Ce qui pourrait avoir des conséquences sur les équipes présentes sur la Place, même si le nouveau directeur de HSBC assure qu’«il est trop tôt pour faire une quelconque annonce». Tout en précisant dans la foulée que le groupe bancaire britannique se dit prêt «à investir s’il le faut pour répondre à l’appétit de nos investisseurs institutionnels, et donc agrandir les équipes». Une telle décision devrait donc intervenir d’ici la fin 2020.

Pour mémoire, la succursale luxembourgeoise de HSBC dépend, depuis le début du mois d’août, de la filiale française. Un rattachement juridique effectué dans le cadre du Brexit.