COMMUNAUTÉS & EXPERTISES — Communication

Médias

Quatre candidats pour une fréquence



nrjcandidate.jpg

NRJ, qui vient de publier des résultats trimestriels en baisse à l'échelle de son groupe, se porte candidate pour la fréquence luxembourgeoise. (Photo: Licence CC)

Les candidats à l’obtention de la fréquence 107,7 FM sont connus: Lor’FM et NRJ et les deux sociétés Radiolux et PLG.

Le Service des médias et des communications avait souhaité attendre la fin du processus de dépôt des dossiers (vendredi 6 février à minuit) avant de dévoiler les noms des candidats à l’obtention d’une licence d’émission sur le 107,7 FM.

C’est désormais chose faite. En toute transparence, le SMC a dévoilé lundi la liste des quatre sociétés qui ont déposé un dossier pour créer une radio francophone au Luxembourg:

  • Lor’FM, la radio lorraine qui avait, fin de semaine, confirmé sa candidature à Paperjam.lu;
  • NRJ qui, via NRJ Luxembourg S.A. (en cours de création), veut donc pénétrer le marché grand-ducal;
  • PLG s.à.r.l, créée au Luxembourg en 2013 servant pour l’activité de l’agence PLG. Freddy, Raphaël et Patrick Warny sont à la tête de la structure qui exploite notamment la radio 7FM émettant depuis Gouvy, dans l'Ardenne belge;
  • Radiolux S.A.: les instigateurs de cette structure en cours de création restent à ce stade non officiellement dévoilés. Mise à jour: la société Radiolux émane à 50% d'Edita (société éditrice de L'essentiel, détenue elle-même par Editpress et le groupe suisse Tamedia) et des propriétaires de Must Fm (radio née dans la province de Luxembourg belge) 

L’Alia puis le gouvernement

Selon le processus légal, le ministre des Communications et des Médias – Xavier Bettel – va soumettre par l’intermédiaire du SMC les dossiers pour avis à l’Autorité luxembourgeoise indépendante de l’audiovisuel (Alia).

Dès réception de l’avis, «le ministre soumettra ses propositions, ensemble avec les dossiers de candidature et l’avis de l’Autorité luxembourgeoise indépendante de l’audiovisuel au gouvernement en conseil, qui décidera de l'attribution de la permission», indique le communiqué officiel.

La liste finale des candidats indique la tendance d’ores et déjà soulignée par Paperjam.lu, à savoir une absence d’intérêt de la part des grands groupes locaux pour la seule fréquence mise en jeu.

Reste que le marché luxembourgeois francophone, même sans un réseau stricto sensu, est intéressant pour des acteurs frontaliers régionaux – Lor’FM et 7FM – qui y voient certainement le moment d’étendre leur offre commerciale.