ENTREPRISES & STRATÉGIES — Services & Conseils

Du challenge à la solution

Proposer le télétravail



club-talk-artificial-intelligence-14.03.18-051.jpg

Patrice Witz, technology partner chez PwC Luxembourg, lors du Club Talk «Artificial Intelligence: Threat or Opportunity?» organisé le 14 mars 2018 par le Paperjam Club au sein des locaux de la société. (Photo: Maison moderne / archives)

Tous les mois, dans Paperjam, une entreprise influente du Grand-Duché se met au défi de résoudre un challenge audacieux et nous livre les solutions à adopter afin d’y parvenir. Aujourd’hui, PwC Luxembourg propose des solutions de télétravail afin de garantir le bien-être de ses collaborateurs et de faciliter leur quotidien.

Entreprise: PwC Luxembourg

Fondation: 1998

Secteur d’activité: Audit et conseil

Nombre d’employés: 2.800

Challenge: Garantir le bien-être

Avec plus de 2.800 collaborateurs résidant pour la plupart au sein de la Grande Région, la firme est directement impactée par les problématiques de mobilité. En tant qu’entreprise responsable, garantir le bien-être des collaborateurs et faciliter leur 
quotidien est devenu un enjeu crucial pour PwC. C’est pourquoi elle a choisi d’ouvrir la voie au télétravail.

Méthode: Évaluer l’impact

En janvier 2016, PwC a lancé un premier projet pilote de six mois auprès de 50 collaborateurs. L’objectif était d’évaluer la faisabilité technique de ce projet, de s’assurer que le travail en équipe n’en était pas impacté et de tester l’engouement pour ce mode de travail. Les retours positifs ont permis d’élargir ce pilote à d’autres fonctions et métiers de la firme et d’évaluer son impact sur le travail des collaborateurs au quotidien.

Solution: Définir des règles 

Les résultats concluants des différents projets pilotes ont permis d’identifier les métiers et fonctions pouvant bénéficier de ce nouveau concept, mais aussi de définir une politique interne relative au télétravail. En effet, le télétravailleur a des droits, mais aussi des obligations qui sont clairement définies au cœur d’une charte du télétravail. Depuis septembre 2017, plus de 2.200 collaborateurs ont donc désormais la possibilité de travailler de leur domicile jusqu’à un maximum d’un jour par semaine, la présence physique chez les clients mais aussi le travail en équipe restant la norme. Cette limitation en nombre de jours s’inscrit également dans le respect des seuils prévus par la réglementation sociale européenne.

ROI: Sur le long terme 

Aujourd’hui, le télétravail est devenu une réalité au sein du cabinet et un élément incontournable du bien-être au travail des employés. Cette nouvelle manière d’appréhender le travail s’inscrit dans un contexte économique en pleine mutation, où l’agilité de l’entreprise prime si elle veut préserver la relation avec ses collaborateurs sur le long terme.