POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Commerces

Pointcarré songe encore au Luxembourg



capture_decran_2017-03-29_a_13.51.12.png

27 enseignes existent déjà en Belgique, essentiellement en Wallonie. (Photo: Pointcarré)

L'enseigne wallone multimarques de prêt-à-porter Pointcarré a annoncé mardi son rachat par le flamand Zeb, n°1 du secteur en Belgique. La holding de Pointcarré restera bien en place à Windhof, avec des recrutements et des développements prévus de ce côté de la frontière.

En province de Luxembourg, la nouvelle est tombée comme une surprise ce mardi. L’enseigne bien connue Pointcarré, qui a fait ses débuts à Florenville et y tient toujours son siège social, a été rachetée par son compétiteur principal, le flamand Zeb.

Le fondateur et CEO de la marque wallonne Xavier Goebels y voit un développement stratégique, et non l’abandon d’un projet entamé en 1995. Si Pointcarré intègre à présent la holding Fraluc, propriétaire de Zeb et à son tour majoritairement détenue par la chaîne alimentaire belge Colruyt, son CEO et propriétaire restera bien en place. Xavier Goebels entre en effet dans l’actionnariat, pour un montant confidentiel, «qui représente Pointcarré par rapport au reste», explique-t-il à Paperjam.lu.

Xavier Goebels, Pointcarré

Xavier Goebels, CEO et propiétaire de Pointcarré

Développements on/off-site

Il n’est donc pas question de déménagement. Ni pour le siège historique de Florenville, ni pour la holding installée à Windhof et employant 20 personnes. Cette équipe est même vouée à s’agrandir. «Nous allons engager 14-15 personnes, de profil e-commerce, ou business analyst mais également des acheteurs», explique le CEO. «L’intérêt pour le Grand-Duché est toujours bien présent.» 

S’il est trop tôt pour parler d’une arrivée concrète au Luxembourg via l’e-commerce – l’ouverture d’un magasin en ligne pour la Belgique est quant à lui en cours et représente un investissement de 600.000 euros – un projet physique est par contre sur le point de se concrétiser au Luxembourg. Il faudra cependant attendre deux semaines environ pour en connaître les détails.

Seule certitude, le groupe – il peut s’agir dans ce cas de Zeb ou Pointcarré – ne s’installera pas dans la capitale, mais vise une plus petite ville en périphérie selon la stratégie déjà en place. Le manque de rentabilité du magasin de Beggen, qui avait ouvert ses portes en 2011 et fermé en 2014, ne refroidit donc pas le CEO: «L’échec venait d’un mauvais choix d’emplacement», tout simplement.

En Belgique, la marque Pointcarré devrait ouvrir prochainement 15 à 20 magasins, la plupart en Flandre. 27 enseignes existent déjà, majoritairement en Wallonie, ainsi qu'un point de vente en France, à Châlons-en-Champagne. Toutes ces enseignes garderont par ailleurs leur nom et leur identité.