ENTREPRISES & STRATÉGIES — Technologies

Start-up luxembourgeoise

Passbolt, les mots de passe simplifiés



Kevin Muller: «Nous voulons améliorer le processus d’installation du logiciel et proposer un service sur le cloud pour répondre aux demandes des plus petites structures.» (Photo: Passebolt)

Kevin Muller: «Nous voulons améliorer le processus d’installation du logiciel et proposer un service sur le cloud pour répondre aux demandes des plus petites structures.» (Photo: Passebolt)

Le coffre-fort numérique développé par Passbolt apporte une solution aux problématiques de gestion et de sécurisation des mots de passe et des codes d’accès rencontrées par les entreprises. Une solution qui sera prochainement déclinée sous forme d’une offre cloud de type SaaS.

Conçue spécialement pour les entreprises, la solution de gestion de mots de passe open source développée par Passbolt permet aux équipes de stocker et de partager des informations d’identification en toute sécurité, qu’il s’agisse de la clé wifi, du code administrateur d’un routeur ou du mot de passe du compte de réseau social de l’entreprise. Cryptée de bout en bout, la solution s’intègre en outre aux outils existants de l’entreprise, client de messagerie ou logiciel de chat par exemple.

Utilisateurs et investisseurs sont séduits

Les performances et l’adaptabilité de Passbolt ont déjà séduit de nombreuses entreprises. Créée il y a tout juste deux ans et incubée au Technoport, la solution compte aujourd’hui 30.000 utilisateurs. La start-up séduit aussi les investisseurs. Après avoir bénéficié du programme Fit4Start de Luxinnovation au printemps 2017, puis clôturé un tour de table à 210.000 euros en septembre de la même année auprès d’investisseurs privés et publics, Passbolt a levé 460.000 euros au mois de janvier et a su convaincre les réseaux de business angels BeAngels et Yeast, ainsi que le Digital Tech Fund (Expon Capital).

De l’aveu même de Kevin Muller, cofondateur et CEO de Passbolt, cette levée de fonds va au-delà des attentes initiales de la jeune pousse: «Nous pensions attirer seulement des business angels, mais nous nous sommes rendu compte au fil de nos présentations que les fonds se montraient également intéressés. Nous avons ainsi réussi à obtenir plus du double de l’objectif initial de 200.000 euros.»

Renforcer l’équipe et l’offre commerciale

Ce nouvel apport va permettre à Passbolt de financer le développement commercial et la croissance de l’entreprise, tout en poursuivant l’amélioration technique de son gestionnaire de mots de passe. Sur ce point, le développement d’une offre cloud de type SaaS à destination des entreprises ne disposant pas d’infrastructure interne semble être une priorité: «Nous voulons améliorer le processus d’installation du logiciel et proposer un service sur le cloud pour répondre aux demandes des plus petites structures», a déclaré Kevin Muller.