POLITIQUE & INSTITUTIONS

Rétrospective

Paperjam.lu: le Top 10 de 2014



Le suicide de Thierry Leyne, survenu fin octobre, est en tête du Top 10 de Paperjam.lu. (Photo: Maison Moderne Studio)

Le suicide de Thierry Leyne, survenu fin octobre, est en tête du Top 10 de Paperjam.lu. (Photo: Maison Moderne Studio)

Ultime coup de rétroviseur sur l’année 2014. Et les 10 articles les plus consultés sur Paperjam.lu. Entre fiscalité, souvent, et faits divers, parfois.

1. Thierry Leyne (LSK) s'est suicidé

L’homme d’affaires franco-israélien Thierry Leyne met fin à ses jours le 23 octobre en se défenestrant d’une tour dans laquelle il résidait à Tel Aviv. Il était associé à l’ancien directeur du Fonds monétaire international (FMI) Dominique Strauss-Kahn dans une société d’investissement fondée en 2013 au Luxembourg.

2. Frontaliers victimes de harcèlement fiscal belge

fisc

Dans la foulée des «plaques jaunes» ou de sociétés possiblement fictives, le fisc belge part en chasse avec application et «un processus ciblé» – selon ses propres termes – aux employés d’entreprises luxembourgeoises soupçonnés de passer du temps de travail imposable en Belgique. Face à ces méthodes, la résistance s’organise.

3. Smets: fermeture et réorientation stratégique

smets

Présent au Luxembourg depuis 1986, le groupe Smets (prêt-à-porter, mobilier, restauration, bijoux) fait part en juillet à son personnel – face à l’évolution du commerce et des habitudes de consommation de sa clientèle – de décisions stratégiques et d’une réorientation de ses activités qui implique la cession ou la fermeture pure et simple de plusieurs boutiques, à Luxembourg, à Esch-sur-Alzette et à Belval.

4. Arrestation brutale d'une avocate fiscaliste

Inscrite au Barreau de Luxembourg, l’avocate Beatriz Garcia est arrêtée le 11 juillet par la police grand-ducale pour être extradée vers Madrid, à la demande de la justice espagnole. À l’origine de montages économico-financiers mis en place sur la base de rulings de l’administration fiscale luxembourgeoise, elle est inquiétée pour des faits présumés de corruption, de blanchiment ainsi que de faux et d’usage de faux ayant des liens avec l’Angola.

5. Le texto de la disgrâce

Le député et président du CSV, Marc Spautz, tente par téléphone d’obtenir de la part de son ami Pierre Jaeger, premier conseiller de gouvernement au ministère de la Famille et proche des chrétiens-sociaux, des renseignements sur les intentions du gouvernement ou du moins de la ministre de la Famille, Corinne Cahen, à qui il adresse par erreur un «Salut Pierre» sous forme de texto qui vaudra au haut fonctionnaire la perte de confiance de sa ministre de tutelle.

6. Péages autoroutiers pour les frontaliers dès l'été

Pour récupérer une somme estimée à quelque 50 millions d’euros qui pourrait être affectée à l’entretien des autoroutes qu’empruntent de nombreux frontaliers, le gouvernement envisage d’instaurer des péages autoroutiers à destination des salariés belges, français et allemands travaillant au Grand-Duché. L’information est publiée en exclusivité sur le site de Paperjam.lu le 1er avril… Donc, oui, on confirme que c'était un poisson!

7. Ce Français qui a défendu le Luxembourg

Alors que la presse de l’Hexagone n'hésite jamais à dégainer dès qu’il s’agit du Grand-Duché, un jeune Français employé par PwC Luxembourg, Flavien Tulliez, prend la défense du pays par l’intermédiaire d’une tribune publiée dans le média libéral Contrepoints. Il y explique que la France n’a pas de leçons à donner en matière de politique fiscale, et qu’elle préfère désigner des coupables plutôt que de faire des réformes difficiles à faire passer auprès de l’électorat.

8. eBay: la photo qui fâche

Une photo du grand-duc héritier Guillaume aux côtés de Dean Nelson, vice-président de la stratégie des data centers du géant du commerce en ligne eBay, lors d’une mission de prospection aux États-Unis fait débat. Car on y voit en arrière-plan Claude Strasser, le CEO de Post Luxembourg, un stylo à la main et des dossiers sous le bras. Or, ce genre de mission est réservée aux officiels et ne comprend jamais d’entrepreneurs.

9. Fiscalité belge: l’effet papillon pour le Luxembourg

Le Belgian Business Club révèle que le dossier de la fiscalité des frontaliers belges n’inquiète pas ces seuls salariés mais également les milieux d’affaires au Grand-Duché. Car des employés belges de sociétés luxembourgeoises craignent d’aller exercer des missions en Belgique, pour lesquelles ils sont qualifiés mais pour lesquelles, aussi, il faudrait désigner un autre salarié, non-résident belge. Et des employeurs grand-ducaux pourraient être tentés de ne plus recruter de résidents belges, si le travail exige de la mobilité, potentiellement taxable en Belgique.

10. Pratiques fiscales: France et Angleterre pointées

Numéro 2 du Top 100 Paperjam, Norbert Becker se pose en défenseur du Grand-Duché face aux attaques LuxLeaks. Lors de la soirée où il reçoit son prix, il montre notamment une brochure dans laquelle le gouvernement britannique insiste sur l’offre internationale compétitive qu’il propose en matière de fiscalité. Le multi-entrepreneur luxembourgeois cite également la France et un volumineux projet de loi relatif à la simplification de la vie des entreprises qui démontre comment l’administration fiscale française se débrouille très bien elle aussi dans la pratique des rulings.