POLITIQUE & INSTITUTIONS

Best of Archiduc

Opkorn, pour dynamiser le commerce à Differdange



opkorn_perspective_bd.jpg

Le futur centre commercial de Differdange accueillera un hypermarché Auchan et une galerie de 27 boutiques. (Photo: Moreno Architecture-Ikodomos Holding)

Fin 2017, Differdange aura son nouveau centre commercial de 33.000 m2 avec un hypermarché Auchan.

C’est sur l’ancien Plateau du Funiculaire, un terrain en friche jusqu’au début des années 2000, à proximité immédiate du centre-ville et de la nouvelle gare, à côté des nouvelles habitations Arboria et de la future école internationale (dont la conception architecturale est confiée à Bruck + Weckerle Architekten) que le nouveau projet de centre commercial va s'implanter. Le concept architectural est confié par Ikodomos Holding (déjà investisseur du quartier Arboria) à Moreno Architecture.

«Differdange, troisième ville du pays et forte de 24.500 habitants, est une ville en mutation. Certaines personnes disaient que le commerce était en difficulté en centre-ville et nous n’avions pas d’hypermarché malgré la taille relativement importante de la ville. C’est maintenant une chose qui va changer et nous espérons bien que le dynamisme apporté par le nouveau centre commercial va également rebondir sur le dynamisme du commerce en centre-ville», déclare Roberto Traversini, bourgmestre de Differdange.

Ce sont 270 emplois qui seront créés, dont 150 chez Auchan, et l’investissement total est d’un peu plus de 50 millions d’euros.

Un centre commercial de proximité

«Opkorn est un nom luxembourgeois qui signifie 'sur la Chiers'.  C’est un nom propre à cet endroit, qui n’irait nulle par ailleurs», précise Eric Lux, administrateur délégué d’Ikodomos Holding. Les futurs 33.000 m2 de commerces formeront un centre commercial de proximité, en connexion avec le tissu urbain existant et à venir, dont le PAP du nouveau quartier a été confié à l’architecte-urbaniste Christine Müller. «Il ne s’agit pas du tout de construire un centre commercial de périphérie, une boîte à chaussures avec un parking autour, mais bien un bâtiment en lien avec le tissu environnant, s’inscrivant au cœur d’une ville et créant des liens avec les différents quartiers voisins qui sont le parc de la Chiers et Arboria», précise l’architecte Stefano Moreno. «Ce bâtiment s’adapte également aux différents niveaux de terrain et développe une ouverture vers les espaces extérieurs. Côté ville, on trouvera une place publique en paliers, sur le côté qui s’ouvre vers le quartier d’habitation, des terrasses qui seront occupées par les restaurants. Sa façade en bardage métallique est une référence au passé sidérurgique de la région, mais aucunement de manière nostalgique. L’acier est ici utilisé de manière hautement performante et tournée vers l’avenir, apportant une certaine sophistication grâce à un effet moiré. Par ailleurs, on trouvera des enduits à textures variables et du béton sablé pour le socle. La nuit, des gorges lumineuses souligneront cet aspect plus sophistiqué. Pour autant, ce bâtiment reste une architecture simple, qui répond avant tout à des besoins pragmatiques.»

Un centre écologique

Le nouveau complexe est construit avec une attention soutenue aux questions écologiques, ce qui lui vaudra une certification Breeam. Sur le toit, une partie sera occupée par des panneaux photovoltaïques et une autre sera traitée en toiture verte, permettant à la fois de retenir une partie des eaux de pluie, de créer un écran thermique et de créer une cinquième façade pour les futurs immeubles voisins qui auront une vue directe sur le centre commercial. Par ailleurs, la chaleur produite par les moteurs des frigos, indispensables dans un hypermarché, sera réutilisée pour la production d’eau chaude. L’introduction de lumière naturelle a aussi été beaucoup travaillée, aussi bien dans la galerie commerciale que dans l’hypermarché, ce qui est plus rare. Aussi, l’espace de circulation de la galerie bénéficiera d’une entrée de lumière zénithale. Dans le supermarché, c’est toute une façade qui sera vitrée, comme une grande hall, ce qui est une première pour un supermarché au Luxembourg.

Un hyper et une galerie commerciale

À l’intérieur, l’hypermarché Auchan, le second à s’implanter dans le pays avant le troisième attendu à la Cloche d’Or en 2018, occupera une surface de 5.000 m2. On y trouvera 40.000 références, avec beaucoup d’articles des métiers de bouche, des produits frais et une offre non alimentaire. «L’offre sera à l’image du supermarché du Kirchberg, mais adapté à la taille de Differdange», précise François Rémy, président exécutif d’Auchan Retail Luxembourg.

La galerie accueillera 27 boutiques, trois kiosques et cinq restaurants. Le vaste espace de circulation de neuf mètres de large sera ponctué par les kiosques. Les clients pourront aisément circuler à l’intérieur, y compris avec leur caddie, grâce à plusieurs travelators. «Les finitions de la galerie commerciale seront de bonne qualité, des finitions soignées, un apport généreux en lumière naturelle.» Ce dernier point sera également fortement présent dans le supermarché, puisque toute une façade latérale sera vitrée, une première pour un supermarché au Luxembourg. «La précommercialisation de la galerie commerciale a bien démarré et a reçu un bon accueil, puisque 75% des surfaces sont attribuées», a précisé François Rémy. L’offre commerciale se répartit entre les boutiques de prêt-à-porter, la parfumerie et de nombreux services (téléphonie, optique, coiffeur, etc.). À cela s’ajoutent deux niveaux de parking souterrain pour un total de 500 places.

Vue aérienne du master plan d’Arboria

Vue aérienne du master plan d’Arboria
Photo: Ikodomos Holding

Une zone de chalandise bien plus vaste

Si ce nouveau centre commercial est implanté à Differdange, la zone de chalandise est bien plus large, puisqu’elle couvre un rayon de 15 à 20 minutes en voiture, soit un bassin de population de 90.000 personnes. À cela, il faut ajouter la localisation au cœur même de la ville, dans le nouveau quartier Arboria qui comptera à terme 650 unités de logement (dont 255 sont déjà habitées) et la future école qui accueillera près de 1.400 élèves. Le centre commercial sera donc un nouveau lieu de passage, et sa galerie commerciale, conçue comme une rue intérieure, renforce cet aspect.

Les travaux débuteront au premier trimestre 2016 et la livraison est attendue pour la fin de l’année 2017.