POLITIQUE & INSTITUTIONS

FNR et instituts de recherche publics

Nouvelles dénominations, nouveaux CA



list_belval_paperjam_lesure.jpg

Le List sera hébergé à Belval, au cœur de la Maison de l'Innovation. (Photo: Gaël Lesure)

À côté du Fonds national de la recherche (FNR), les anciens centres de recherche publics Henri Tudor et Gabriel Lippmann deviennent le List, l’ancien CEPS le Liser et l’ancien CRP-Santé le LIH. Avec de nouveaux conseils d’administration fraîchement nommés.

Le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche vient de publier ce mardi la liste des membres des nouveaux conseils d’administration du Fonds national de la recherche (FNR) et des centres de recherche publics.

Concernant ces derniers, il est à noter que les CRP Henri Tudor et Gabriel Lippmann ne forment désormais plus qu’un, sous la dénomination de Luxembourg Institute of Science and Technology (List), et que l’ancien Centre de recherches en sciences sociales (CEPS) devient le Luxembourg Institute of Socio-economic Research (Liser). De la même manière, le CRP-Santé devient le Luxembourg Institute of Health (LIH) avec, dans son giron, l’Institut IBBL (Integrated Biobank of Luxembourg).

Le conseil d’administration du FNR sera toujours présidé par Yves Elsen, managing partner et CEO de Hitec, tandis que Véronique Hoffeld, avocate et associée auprès de Loyens & Loeff en assurera la vice-présidence, en lieu et place de Jacques Lanners. Les autres membres sont Andrée Billon (directrice adjointe auprès de la CSSF); Edmond Differding (managing director de Differding Consulting); Christiane Hoffmann (directrice de The Lilith Project); Anouk Hilger (distribution manager EMEA auprès de DuPont Luxembourg); Richard Sedrani (executive director chez Novartis); Hjoerdis Stahl (directrice responsable de la logistique chez Post Luxembourg) et Thierry Wolter (membre du directoire de Ceratizit Luxembourg).

Du côté du List, le poste de président du conseil d’administration sera occupé par Georges Bourscheid (ancien administrateur délégué de Guardian Luxguard, qui occupait la présidence du CRP Tudor) et celui de vice-président par Hubert Jacobs Van Merlen (l'ex-CEO d’IEE et qui présidait le CRP Lippmann). Les autres membres sont Amal Choury (fondatrice et administrateur délégué d’eKenz); Nicolas Gengler (professeur à l’Université de Liège); Isabelle Kolber (chef de laboratoire auprès de la SEBES); Eva Kremer (directrice adjointe de la SNCI); Marie-Christine Mariani (fondatrice et directrice de MCM Steel); Georges Thielen (manager auprès du Goodyear Innovation Centre Luxembourg) et Diane Wolter (conseillère en philanthropie auprès de la Banque de Luxembourg).

Une femme à la présidence du Liser

Comme on peut le constater, le souci de parité homme-femme a été suivi et a même été poussé à l'extrême dans le cas du Luxembourg Institute of Socio-economic Research (Liser), car c'est Nicole Kerschen, chargée de recherche au CNRS qui a été désignée présidente du conseil d’administration; alors que Jean‑Marc Goy (conseiller auprès de la CSSF) en sera le vice-président. Les autres membres sont Claude Lüscher (un des fondateurs de l'opérateur Join); Aline Müller (professeur à HEC Liège); Maria Pietrangeli (directrice de Alinéa Communication, rédactrice en chef de Femmes Magazine); Bob Strotz (architecte auprès de HSA); Raymond Wagener (directeur de l’Inspection générale de la sécurité sociale et ancien président du conseil du Ceps); Nico Weydert (directeur adjoint du Statec) et Laura Zuccoli (présidente de l’Asti).

Enfin, du côté du Luxembourg Institute of Health, c’est Gregor Baertz, chirurgien orthopédique à la Zithaklinik qui a été nommé président du conseil d’administration, tandis que Nadine Martin (directrice de Vifor Pharma AG) en assurera la vice-présidence. Le conseil est complété par Corinne Alberti (responsable de l’UF Épidémiologie à la Clinique de l’Hôpital Robert Debré); Henri Bergeron (chargé de recherche CNRS au Centre de sociologie des organisations); Stéphanie Damgé (directrice de l’asbl Jonk Entrepreneuren); Hugues Malonne (managing partner d’Alpine Partners AG); Pierrot Schiltz (avocat à la Cour au cabinet d’avocats Penning, Schiltz, Wurth); Evelyne Schroeck (directrice de l’Uniklinikum Dresden, Institut für Klinische Genetik) et Patrizia Luchetta (chargée de la direction des nouvelles technologies au ministère de l’Économie).