ENTREPRISES & STRATÉGIES
SERVICES & CONSEILS

Flixbus s’installe à Luxembourg

«Nous avons rendu le bus de nouveau ‘cool’»



flixbus-brandenburger_tor.jpg

Née de la fusion de deux start-up en 2013, Flixbus propose des voyages longue et courte distance depuis ses hubs européens: Berlin, Munich, Paris, Milan, Zagreb et maintenant Luxembourg.

La compagnie allemande renforce son offre depuis Luxembourg pour des vacances dans la Grande Région ou en Espagne à moindre coût.

À l’heure où les compagnies aériennes multiplient les destinations et les offres depuis le Findel, le transport par autocar prépare sa réplique. Flixbus vient ainsi d’annoncer l’installation à Luxembourg de son nouveau hub après Paris, Milan, Zagreb, Munich et Berlin. Les résidents et les habitants de la Grande Région pourront désormais rejoindre 34 destinations dans six pays européens, de Barcelone à Zurich en passant par Lyon et Amsterdam.

«Avec ces nouvelles lignes, nous faisons de Luxembourg un hub international pour Flixbus», indique Bettina Engert, responsable des communications corporate de Flixbus. «Les utilisateurs peuvent maintenant voyager sans escale jusqu’à la Costa Brava, de jour comme de nuit. Au-delà des métropoles touristiques que sont Lloret de Mar ou Amsterdam, nous offrons aussi la possibilité de voyager une journée en Allemagne, en France ou en Belgique. Le Luxembourg est connecté à notre réseau européen.»

Des tarifs très concurrentiels

L’opérateur, issu de la fusion de deux start-up allemandes basées à Munich et à Berlin, propose des trajets longue distance dans des véhicules verts depuis 2013. Avec des tarifs défiant les compagnies aériennes à bas coûts: 5 euros pour Bastogne ou Nancy, 29 euros pour Montpellier, 39 euros pour Barcelone.

Il faut compter plus de 16h pour les destinations les plus lointaines comme Barcelone. Flixbus veut toutefois offrir un certain confort avec des autocars climatisés, une connexion W-Lan et des prises gratuites. Il faut payer cinq euros de plus pour un espace supplémentaire pour les jambes et trois bagages.

«Nous avons rendu le bus de nouveau ‘cool’», commente André Schwämmlein, fondateur et CEO de Flixbus. «Notre plus grand défi est de maintenir l’esprit de la phase start-up malgré notre expansion.»