COMMUNAUTÉS & EXPERTISES — Ressources humaines

Coaching

«On ne peut pas se permettre de stagner»



Monica Jonsson (CoachDynamix): «La clé du succès est d’aligner les objectifs.» (Photo: Maison Moderne Studio)

Monica Jonsson (CoachDynamix): «La clé du succès est d’aligner les objectifs.» (Photo: Maison Moderne Studio)

À l’occasion du 10e anniversaire de la société qu’elle a fondée, Monica Jonsson, corporate coach chez CoachDynamix, revient sur l’évolution du coaching en entreprise et des besoins de la clientèle en la matière.

 

Madame Jonsson, en 10 ans, le coaching en entreprise a opéré une belle percée. Comment la profession a-t-elle évolué?

«Il y a 10 ans, en matière de corporate coaching, nous nous adressions avant toute chose aux managing director, au top management. Le paysage était très ouvert. L’enjeu, pour les entreprises, était principalement de se donner les moyens d’aller à la recherche de nouvelles opportunités.

Puis, il y a eu la crise économique de 2008, qui a fondamentalement changé la donne. Beaucoup de dirigeants ont dû repenser leur business model. Il a donc fallu accompagner le changement et être aux côtés du management pour l’aider à penser autrement.

Aujourd’hui, comment le marché évalue-t-il l’utilité d’un service de coaching?

«Au début, personne ne savait ce qu’était le coaching en entreprise, à quoi cela pouvait être utile. Durant ces 10 années, il a d’abord fallu éduquer le marché. Beaucoup de dirigeants ont trouvé dans le coaching un moyen de garder leurs meilleurs talents au cœur de leur entreprise, en leur permettant d’évoluer grâce à un coaching adapté.

Les besoins ont évolué. De nombreux business models sont aujourd’hui remis en cause. Disposer d’une aide extérieure, du regard d’un coach permet de mieux s’adapter aux évolutions, de répondre aux défis auxquels sont confrontées les entreprises.

Aujourd’hui, le focus sur les bonnes compétences qui doivent permettre de faire face aux enjeux d’avenir n’a jamais été aussi important. Il faut aider les entreprises à identifier les talents, à les faire évoluer, à les développer. C’est à ce jour le meilleur moyen de les garder dans l’entreprise, mais aussi de répondre aux défis qui se présentent.

Comment se construit la relation «coach-entreprise»? Et comment est appréciée la plus-value que vous pouvez apporter?

«Pour chaque demande, des objectifs précis sont définis dans un programme d’accompagnement. L’enjeu, pour un coach, est de pouvoir établir une bonne connexion avec les personnes qu’il accompagne et de rester aligné avec les objectifs de l’entreprise.

On ne peut pas offrir un service de coaching en considérant la personne accompagnée comme isolée de son environnement. La clé du succès est d’aligner les objectifs. Le coach doit comprendre le monde de l’entreprise, le contexte dans lequel elle doit se démarquer. C’est la meilleure manière, pour un service de coaching en entreprise, d’assurer à son client qu’il bénéficiera d’un réel retour sur investissement.

De la même manière, nous pensons qu’un coach, pour contribuer aux résultats des entreprises qu’il accompagne, doit sans cesse développer ses compétences. Tout évolue. On ne peut pas se permettre de stagner.»