ENTREPRISES & STRATÉGIES — Services & Conseils

Les clés du succès par… Bob Kneip

«Ne pas se laisser distraire»



Bob Kneip (Kneip) (Photo: Laurent Antonelli/Blitz)

Bob Kneip (Kneip) (Photo: Laurent Antonelli/Blitz)

«Lorsqu’on lance une entreprise, la première question que l’on se pose n’est pas de savoir si on va avoir
du succès, mais de savoir comment on va faire vivre cette entreprise.
Il y a 17 ans, là où je travaillais alors, j’avais une idée de concept d’industrialisation des processus de communication des banques et institutions financières. J’ai préparé tout un business plan, mais l’entreprise a refusé ce projet qui, à son sens, ne répondait pas à son business. J’ai estimé qu’il était dommage de rater une telle opportunité et j’ai donc fait le tour
de toute la place financière, avec deux offres de service extrêmement simples, qui ont permis le démarrage de ma société, puis son bonheur jusqu’en 1996.

Ce que je faisais, c’était tout ce qui était matériel et supports de présentation (transparents, diapos, etc.). Mais en 96, Microsoft a lancé PowerPoint. Résultat: en un an, mes revenus ont chuté de 40% et il m’a fallu me réinventer. J’ai essayé d’autres choses hors du secteur financier et du corps de compétences, et cela jusqu’en 98. Ce qui m’a, à ce moment, vraiment mis le pied
à l’étrier, ç’a été de me focaliser sur mon secteur et sur deux ou trois services que j’avais prouvé pouvoir faire. Cela a représenté pour tous un travail énorme, avec des moyens limités.

La courbe des recettes a commencé à s’inverser grâce à notre focus très pointu sur les fonds d’investissement et sur trois métiers, donc trois outils de production, trois processus de vente, trois types d’interlocuteurs.

Cette capacité à rester focalisé et à ne pas se laisser distraire par des choses intellectuellement et émotionnellement très séduisantes est un facteur clé de notre succès. Le fil conducteur, ce sont les clients, car
ce que nous faisons, c’est ce que les clients désirent, avec un service adapté à chacun. Et puis il a fallu ensuite se donner les moyens et une bonne gouvernance avec un conseil objectif, une direction forte, de bonnes valeurs et les bonnes personnes.»  M. V.