POLITIQUE & INSTITUTIONS

Bilan annuel

Mobiliteit.lu toujours plus mobile



2017_08_25_mobiliteit.jpg

Plus de 12,8 millions de requêtes ont été enregistrées en 2016 sur l’application mobile mobiliteit.lu. (Photo: Maison Moderne / studio)

Le nombre de requêtes enregistrées en 2016 sur l’application mobile gérée par le Verkéiersverbond a bondi de près de 50% par rapport à l’année précédente.

Gérée par le Verkéiersverbond (Communauté des transports), la version application mobile de la plateforme en ligne mobiliteit.lu connaît un succès toujours grandissant, à en croire les chiffres repris dans le rapport d’activité 2016 qui vient d’être publié. Ainsi, en 2016, ce ne sont pas moins de 12,8 millions de requêtes qui ont été enregistrées sur l’app mobile, contre 8,6 millions un an plus tôt, ce qui correspond à une croissance de 48,8%. Le nombre de téléchargements de cette application, lui, est en hausse de 30%, passé de 200 000 à 260 000.

Dans le même temps, le site internet «normal» voit l’érosion de sa fréquentation se confirmer: -21% à 5,2 millions de requêtes, ce qui fait suite à une chute de plus de 60% entre 2014 et 2015.

Créé en février 2006, le Verkéiersverbond est un établissement public placé sous la tutelle du Ministère du développement durable et des Infrastructures, en charge de l’amélioration de la coordination du réseau des transports publics. Il constitue le «bras armé» de la stratégie gouvernementale visant, à l’horizon 2020, un modal-split 25-75% (un quart de mobilité «douce»).

mBox, une boite à succès

Parmi ses domaines de compétence figure la gestion du concept mBox, qui a fait l’objet d’une récente question parlementaire (posée par les députés DP Max Hahn et Claude Lamberty) à laquelle le ministre du Développement durable et des Infrastructures, François Bausch, vient de répondre.

Lancées en 2014, ces mBox sont des parcs à vélos «Bike+Ride» déployés au niveau des gares ferroviaires. Luxembourg et Mersch furent les premières servies, suivies, depuis, par huit autres communes: Bettembourg, Dudelange, Ettelbruck (à la gare et au Deich), Kleinbettingen, Noertzange (gares Nord et Sud), Roodt-sur-Syre, Schifflange et Wasserbillig.

«La mBox constitue un élément clé dans la stratégie nationale afin d’augmenter l’attractivité du vélo et de promouvoir ce mode alternatif et respectueux de l’environnement», rappelle le ministre Bausch dans sa réponse. Et d’indiquer qu’au 5 juillet 2017, 556 abonnés étaient recensés pour l’ensemble des 13 mBox déployées dans le pays.

«Actuellement les CFL finalisent l’installation des mBox dans les gares de Pétange, Lorentzweiler, Troisvierges, Bertrange et les points d’arrêt Colmar-Berg et Oberkom», a-t-il en outre indiqué, «ce qui portera le nombre d’abris vélos sécurisés (mBox et mBox mobile) à disponibilité des clients des CFL à 18». D'autres projets d’installations sont déjà planifiés pour les arrêts de Cents, Sandweiler-Contern, Schifflange et aux gares d’Esch-sur-Alzette, Rodange, Clervaux et Dippach-Reckange.

Semaine de la mobilité

Une alternative aux mBox «classiques» (qui comptent 32 places) est également en cours d’expérimentation, avec une version «mobile» déjà expérimentée à Ettelbruck et Kleinbettingen. D’une capacité moindre (16 places), ces containers peuvent être déplacés d’un site à un autre en une journée, «pour les gares et les arrêts à faible demande d’emplacement à vélos», en cas de faible ou de non-utilisation. D’ici à la fin de l’année, Diekirch et Schieren seront également équipés de la sorte.

Cette approche cadre parfaitement avec le thème de la semaine de la mobilité, qui aura lieu du 16 au 22 septembre prochains et pour laquelle 41 villes luxembourgeoises sont impliquées (deux fois plus qu’en 2015). «Zesumme mobil. Besser viru kommen» est le slogan retenu pour cette année, pour un événement qui se voudra plus que jamais la vitrine «pour une mobilité propre, partagée et intelligente», comme l’explique le Verkéiersverbond sur le site internet dédié à cette semaine spéciale.

C’est en plein cœur de cette semaine de la mobilité que CFL Mobility, l’initiative de carsharing made in CFL, sera présentée officiellement – le 18 septembre – pour un lancement attendu courant novembre. Quelques jours plus tard, ce seront les journées portes ouvertes de Luxtram, à l’occasion desquelles seront précisées les conditions dans lesquelles se dérouleront les premiers tours de roues du tram prévus pour le 10 décembre.