POLITIQUE & INSTITUTIONS

Woman Business Manager of the Year

Marie-Christine Mariani, de courage et d’acier



Marie-Christine Mariani, 42 ans, dirige l’entreprise de recyclage d’acier « MCM Steel». (Photo : Charles Caratini)

Marie-Christine Mariani, 42 ans, dirige l’entreprise de recyclage d’acier « MCM Steel». (Photo : Charles Caratini)

La 7e gagnante du prix « Woman Business Manager of the Year », organisé par la Bil, vient d’être dévoilée. Il s’agit de Marie-Christine Mariani. Une autodidacte spécialisée dans l’acier.

Une passion inoxydable. Âgée de 42 ans, Marie-Christine Mariani vient de recevoir ce mardi des mains de François Pauly, CEO de la Bil, le prix 2012 de Woman Business Manager of the Year. Elle succède à Françoise Folmer, lauréate l'an passé. Récompensant chaque année une patronne qui a créé ou fait croître une entreprise au Luxembourg, le prix est décerné en collaboration avec PwC et le concours de paperJam.

Self-made woman

Les raisons du choix de cette année résident dans la capacité de la lauréate à s’être forgé son propre parcours, de surcroît dans un secteur plutôt masculin. Créée en 1998, la société MCM Steel de Marie-Christine Mariani consiste à recycler des produits sidérurgiques devenus inutilisables pour l’industrie afin de les transformer en de nouveaux produits pour ses clients.

« Le Luxembourg a de l'acier dans les gênes. Cette récompense prouve qu'il y a du positif dans l'industrie et qu'il faut se battre », a commenté la gagnante. « Entreprendre, pour moi, ne se limite pas aux quatre murs de mon entreprise. Il faut partager la passion et l'envie d'entreprendre pour montrer le visage féminin de l'industrie. »  

Avant de se consacrer au secteur de l’acier, Marie-Christine Mariani a officié en tant que responsable des relations publiques dans un autre milieu tout aussi dominé par les hommes : le cyclisme. Un job d’été en tant qu’interprète l’a, en effet, menée sur le Giro en Italie, le Tour de France et différents championnats du monde en tant que responsable de relations publiques.

Récompense et visibilité

La Bil entend contribuer à la promotion du rôle de la femme dans l’économie luxembourgeoise en leur offrant une visibilité, notamment via la presse, dans le paysage économique. Les lauréates reçoivent aussi un chèque de 10.000 euros à destination d’un projet en lien avec leur activité. Marie-Christine Mariani souhaite, pour sa part, investir dans le bien-être de ses employés, qu’elle estime souvent pénalisé en temps de crise.

Françoise Hetto-Gaasch, ministre des Classes moyennes et du Tourisme, a souligné que cette récompense encourageait la création d'emplois dans un contexte difficile. « Si nous voulons atteindre les objectifs de Lisbonne de 75 % d'emploi en 2020, on ne pourra se passer des femmes. »

Françoise Hetto-Gaash a plaidé pour plus d'investissements des femmes dans les entreprises, via une répartitions des rôles dans les ménages et une meilleure représentation dans les fonctions dirigeantes : « Les études montrent que les entreprises qui ont des femmes dans leur direction ont plus de succès. » Et la ministre de mentionner deux freins pour l'accès aux fonctions dirigeantes pour les femmes. « D'une part, on les oublie et, d'autre part, elles éprouvent des difficultés pour concilier vie professionnelle et vie privée. Je milite donc pour un changement de mentalité et de nouvelles mesures de flexibilité au travail, imaginant notamment que les parents d'enfants travaillent tous deux à 75 %. »