COMMUNAUTÉS & EXPERTISES — Communication

Médias

Luxmediahouse vers le royaume voisin



paulpeckels.jpg

L'idée de la joint-venture remonte au début de l'année, indique Paul Peckels, CEO de Saint-Paul. (Photo: Luc Deflorenne /archives)

Les deux concurrents ont choisi de marier leurs forces de vente sur le territoire belge. Saint-Paul Luxembourg et Editpress ont créé Luxmediahouse.

Les deux principaux groupes de presse du pays ont décidé de s’unir pour un mariage de raison sur le marché belge en créant une joint-venture: Luxmediahouse. La SA de droit luxembourgeois, détenue à parts égales par les deux groupes, aura pour objet de commercialiser, dès le 1er janvier prochain, les différents titres: le Luxemburger Wort, L’essentiel, Tageblatt, Le Quotidien, Le Jeudi, Télécran, Revue, Auto-Revue, Auto-Moto, Tendances, Wortex, Contacto, Radio Latina, L’essentiel Radio, ainsi que les sites internet liés. 

«Des personnes de chaque maison étaient occupées sur le marché belge, raison pour laquelle nous avons envisagé de jouer sur une synergie pour mieux approcher la clientèle», déclare Paul Peckels, CEO de Saint-Paul Luxembourg à Paperjam.lu.

Trois personnes seront ainsi dédiées à cette prospection commune qui a germé dans les esprits concernés il y a neuf mois. Les efforts de vente se concentreront logiquement sur Bruxelles où sont localisées les centrales d’achat et autres centres décisionnaires de grands comptes. Avec des bureaux situés au Luxembourg, dans un lieu «neutre» qui reste à définir.

«Par ce biais, les deux acteurs visent à favoriser le positionnement de la presse écrite et digitale en dehors des frontières du Luxembourg tout en facilitant les procédures aux agences médias et aux annonceurs basés en Belgique», indiquent Saint-Paul et Editpress dans leur communiqué. 

Les clés de répartition et les objectifs sur chaque titre et pour chaque maison restent conservés précieusement.